Formule 1

Marko : Ce sont Renault et Mercedes qui pointent Ferrari du doigt

Il contredit les propos de Christian Horner

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 septembre 2019 - 09:42
Marko : Ce sont Renault et Mercedes (...)

Nous vous rapportions que Christian Horner a demandé des clarifications techniques à la FIA quant au moteur Ferrari, mais Helmut Marko a assuré que Red Bull n’est pas en train de faire pression auprès de la FIA pour que celle-ci se penche sur la légalité du moteur Ferrari.

Des rumeurs laissent entendre qu’un système ingénieux, et comme souvent flirtant avec la légalité, serait en place sur le bloc propulseur italien pour lui donner un avantage en puissance. Et selon le consultant Red Bull Motorsport, il ne s’agit pas d’un petit avantage.

"On parle de 55 chevaux" a-t-il déclaré. "Cependant, c’est seulement sur un tour. Surtout en qualifications, la différence en vitesse à Spa et Monza était clairement notable."

Avec l’air de ne pas y toucher, Marko assure que son équipe ne cherche pas à remettre en cause la légalité du moteur au Cheval cabré : "Ce n’est pas nous qui pointons principalement Ferrari du doigt, ce sont Renault et Mercedes."

Les contrôles effectués jusqu’ici par la FIA sur d’éventuels systèmes permettant cette puissance se sont révélés corrects, comme c’était déjà le cas l’an dernier lorsque la puissance du moteur italien avait attiré les convoitises de la concurrence.

Le délégué technique de la FIA, Jo Bauer, a été catégorique à ce sujet : "Jusqu’ici, tout est légal."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less