Marko : C’est mauvais pour Red Bull que Sainz ne soit pas au niveau de Leclerc

Les deux pilotes Ferrari ne se prennent pas de point pour le moment

Recherche

Par Paul Gombeaud

7 avril 2022 - 16:54
Marko : C'est mauvais pour Red (...)

Si la Scuderia Ferrari brille en ce début de saison, Carlos Sainz est pour l’instant légèrement en retrait de son coéquipier Charles Leclerc, le Monégasque réalisant un début de campagne digne d’un champion du monde jusqu’ici. L’Espagnol n’a d’ailleurs cessé de répéter depuis Bahreïn qu’il lui fallait élever son niveau de jeu et comprendre davantage sa F1-75.

Pour Helmut Marko, le conseiller de chez Red Bull, c’est à priori une mauvaise nouvelle pour son équipe de voir Sainz dominé par Leclerc. En effet, si cela se confirme au fur et à mesure que la saison avance, le Monégasque ne verra pas son coéquipier lui prendre des points au championnat, ce qui rendrait la tâche de l’équipe autrichienne plus complexe.

"J’ai été agréablement surpris l’année dernière de voir Sainz au même niveau que Leclerc et j’espérais qu’il en serait de même cette année," a déclaré Marko.

"Mais nous l’avons vu dès les essais puis en course, il lui manque trois à quatre dixièmes. C’est un désavantage pour nous car nous pensions qu’ils se prendraient des points l’un à l’autre, mais ce n’est pas le cas pour le moment."

"Mais Sainz est intelligent et rapide. Je pense qu’il parviendra à comprendre ce qui lui manque et à se mettre au niveau."

Sergio Perez impressionne chez Red Bull

Marko a par ailleurs réfuté la possibilité de voir Red Bull désigner Max Verstappen comme pilote numéro 1 aussi tôt dans la saison. D’autant plus que Sergio Perez a prouvé à Djeddah qu’il était en pleine forme, puisqu’il y avait signé la pole position avant d’être très malchanceux en course.

"Il était clair avant la course en Arabie Saoudite qu’à un stade aussi avancé de la saison, et alors que nous avions zéro point, qu’il n’y aurait aucune consigne d’équipe."

Le dirigeant autrichien salue d’ailleurs les capacités d’adaptation du Mexicain à ces nouvelles F1, là où d’autres pilotes sont pour le moment plus en difficulté.

"Si vous regardez les autres équipes, c’est différent. Certains pilotes sont désormais plus proches en performance, chez Ferrari c’est l’inverse."

"Je pense qu’il y a deux facteurs à prendre en compte concernant Perez. D’abord, la voiture lui convient mieux, il se sent donc plus à l’aise. Et deuxièmement, l’équipe le connaît mieux."

"Son ingénieur de course a lui aussi progressé et il y a donc davantage de confiance. De manière générale, nous sommes très heureux de son développement."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos