Formule 1

Marko : Albon a manqué de cohérence comme de constance

Les explications concernant sa mise sur la touche

Recherche

Par Olivier Ferret

28 décembre 2020 - 09:42
Marko : Albon a manqué de cohérence (...)

Alexander Albon a dû céder son baquet à Sergio Perez chez Red Bull Racing.

Le pilote de 24 ans n’a pas performé comme il se doit et n’a pas réussi à combler l’écart avec son coéquipier, Max Verstappen lors des derniers Grands Prix de la saison en 2020.

En fait, la différence n’a fait qu’augmenter, sauf lors du dernier Grand Prix, à Abu Dhabi.

Pour Helmut Marko, le conseiller au sport automobile de Red Bull, c’est ce "manque de cohérence" d’Albon qui lui a coûté sa place.

"Pourquoi nous avons choisi de l’écarter pour 2021 ? Pour un manque de cohérence dans ses prestations. Et pour son manque de constance dans les performances aussi... parfois il allait vite, parfois non. Pour nous, ce n’était pas cohérent," explique l’Autrichien.

"Où chercher l’explication ? Du côté du mental, probablement. Bien sûr, tous les rapports et les résultats insatisfaisants l’ont perturbé. L’écart avec Verstappen a augmenté, pas diminué, au cours de la saison. Il est marginal, mais il s’est accru."

La RB16 était une voiture difficile à piloter également, Marko le reconnait.

"Albon ne l’a jamais comprise. Et lorsque le vent changeait de direction, il voulait des changements de réglages au lieu de rester sur ce qui fonctionne. Il a perdu un temps disproportionné."

Marko et Horner ont tenu compte du fait que la barre est haute avec Max Verstappen comme coéquipier.

"Oui, à part Ricciardo, personne n’a roulé au même niveau que Max. Mais Max apprenait encore. Selon nous, plus le duo Ricciardo - Max durait longtemps, plus Max aurait été souvent et clairement devant lui. Mais un écart de 5 dixièmes comme avec Albon ? Je ne pense pas."

Que va-t-il arriver à Albon ? Pour l’instant c’est une saison en tant que réserviste qui attend le pilote Red Bull. Il pourrait profiter d’un cas de Covid-19 pour retrouver une F1.

"S’il y a un souci chez nous, il roulera. Après tout, nous avons 4 voitures à couvrir. Et nous sommes aussi ouverts quant à le prêter à une autre équipe si elle a besoin d’un pilote à la dernière minute. De cette façon il peut continuer à accumuler des kilomètres en course."

"En tout cas l’utiliserons beaucoup lors des essais et en simulateur, ce n’est pas la fin pour lui. Nous allons voir si nous pouvons le stabiliser."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less