Formule 1

Malgré une nouvelle journée convaincante, la MCL34 ‘n’est pas parfaite’ selon Norris

Pas de triomphalisme à Woking

Recherche

Par A. Combralier

19 février 2019 - 19:59
Malgré une nouvelle journée convaincante,

L’optimisme est de retour chez McLaren : ce mardi à Barcelone, Lando Norris a couvert 104 tours, en signant même le deuxième temps, à trois dixièmes de la Ferrari de Charles Leclerc.

Fiable et potentiellement dans le rythme, la MCL34 semble mieux née que sa devancière – même si rien n’est encore certain sur ce plan. Ce qui est certain en revanche, c’est que Lando Norris était satisfait de sa première véritable longue journée dans la nouvelle McLaren.

« J’ai réussi à faire quelques relais plus longs, ce que je n’étais parvenu à réaliser dans aucun autre test jusqu’à présent. »

« Donc pour moi, c’est bon de savoir que nous pouvons passer presque toute une journée entière sans grands problèmes. »

« Mais ce n’est que le deuxième jour. Je suis sûr que nous allons rencontrer quelques problèmes à un moment donné. Il faut juste s’assurer de faire le plus de choses possibles pendant ce test. Nous savons qu’il pourrait y avoir des problèmes sur la voiture qui pourraient un jour survenir. »

« Donc il faut juste s’assurer de les débusquer avant Melbourne, en sachant que nous les aurons réglés à un moment donné au cours de ces deux semaines à Barcelone. »

« C’est une bonne confiance d’emmagasinée pour moi et pour l’équipe, car nous savons qu’il n’y a pas de trop de vérifications à faire après chaque relais. »

« Pour l’équipe aussi, c’est bien de savoir qu’ils peuvent être confiants avant de lancer la voiture sur chaque relais tous les jours. »

Lando Norris a plusieurs fois conduit la MCL33 de 2018, en essais libres l’an dernier. La MCL34 constitue-t-elle vraiment un immense pas en avant ?

« Nous avons amélioré certaines choses sur la voiture. Mais il y a beaucoup de travail à faire. Nous avons appris beaucoup de choses ces deux derniers jours, qu’il faut rapidement développer et améliorer pour le reste du test, et avant Barcelone. »

« C’est difficile de dire si tous les problèmes ont disparu. Il y a toujours des choses qui nous mettent en difficulté. Ce n’est pas une voiture parfaite, bien sûr. Mais jusqu’à présent, ça se passe bien, et Carlos et moi, nous sommes raisonnablement heureux de notre ressenti. »

« Ces prochains jours, la voiture n’aura probablement jamais l’air parfaite. Nous allons essayer d’explorer chaque domaine pour s’assurer qu’à la fin du test, nous ayons la bonne direction à adopter pour le développement de la voiture. Pour qu’au long de la saison, nous sachions où pousser sur la voiture, dans quels domaines il faudra se développer, pour rendre la voiture plus rapide. »

McLaren

expand_less