Formule 1

Malgré une année de galères, Ricciardo et Hülkenberg ont toujours foi en Renault F1

Nico Hülkenberg n’est pas aigri

Recherche

Par A. Combralier

29 novembre 2019 - 12:26
Malgré une année de galères, Ricciardo (...)

Nico Hülkenberg ne part ni frustré ni aigri de Renault. L’Allemand n’a pas été prolongé par l’équipe française, qui lui a préféré Esteban Ocon, et a parfois émis des commentaires négatifs durant cette année difficile.

Pour autant, il estime que sa future ex-écurie, qui a reculé au classement des constructeurs cette année, peut encore nourrir de bonnes espérances pour son futur, en particulier pour 2021.

« L’équipe a dû surmonter beaucoup de difficultés cette année. Beaucoup de choses changeront en 2021. Mais avant cela, l’équipe devrait progresser au classement des constructeurs. »

« Je ne veux pas dire que l’équipe a fait un pas en arrière cette saison. Mais c’est vrai que nous n’avons pas obtenu les résultats pour lesquels nous luttons. »

« Une période intéressante attend l’équipe maintenant, et je lui souhaite le meilleur. »

« Je ne suis pas frustré, parce que je vois pourquoi c’est arrivé [sur sa non-prolongation]. Le fait que les progrès ne soient pas arrivés cette année a ajouté de la pression, bien sûr ; pour moi, ce n’est pas un problème, peut-être que cela arrive juste au bon moment. Je ne sens aucune aigreur. »

Que va faire Nico Hülkenberg maintenant qu’il n’a plus de contrat ?

« Je n’ai jamais coupé depuis que j’ai commencé à courir, à l’âge de 7 ans. Maintenant, quelque chose de différent m’attend. Je suis sûr que ce sera un choc, mais c’est ainsi. »

L’optimisme de Nico Hülkenberg pour Renault est partagé par son coéquipier, Daniel Ricciardo. Le pilote australien aurait tout de même pu lutter pour des podiums cette année, s’il était resté avec Max Verstappen chez Red Bull. Encore une fois, il a tenu à dire qu’il ne sentait pas avoir perdu son temps cette saison.

« Je ne me décourage pas non plus. Je vois des signes encourageants qui me donnent grand espoir pour l’an prochain. »

« Ce n’était pas un échec, mais nous n’avons pas réussi à atteindre les objectifs que nous voulions atteindre. Nous voulions être les meilleurs des autres, mais ce fut McLaren. »

Renault est maintenant sous la menace de Toro Rosso pour la 6e place au classement des constructeurs…

« Moi, je suis 9e au championnat pilotes, et que je sois 8e ou 9e, ça ne me fera pas perdre le sommeil » conclut Daniel Ricciardo.

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less