Malgré son abandon, Leclerc est conforté par la prestation de Ferrari à Barcelone

La course était sous son contrôle, les évolutions fonctionnent

Recherche

Par Olivier Ferret

23 mai 2022 - 07:42
Malgré son abandon, Leclerc est (...)

Charles Leclerc dit qu’il était "très confiant" de remporter une victoire confortable au Grand Prix d’Espagne s’il n’y avait pas eu un problème moteur qui le force à se retirer de la course.

Le pilote Ferrari avait près de 14 secondes d’avance sur George Russell et Max Verstappen après la sortie de piste du champion en titre au virage 4, et avait fait un arrêt au stand beaucoup plus tard que ceux qui le poursuivaient, ce qui augmentait son avance. Cependant, une perte de puissance soudaine a mis fin à sa course au 27e tour et à son leadership au championnat pilotes.

"Tout allait vraiment, vraiment bien, donc je pense qu’il aurait été difficile pour Max et George de rattraper leur retard car il y avait déjà pas mal d’écart et nous avons eu une très bonne dégradation des pneus," explique Leclerc, à tête reposée.

"Sur les pneus tendres, nous pouvions faire pas mal de tours en plus par rapport à eux. Donc, dans l’ensemble, je pense que nous avons maîtrisé cette course."

Leclerc a été vu en train de consoler ses mécaniciens dans le garage plutôt qu’en train de s’énerver sur la victoire et les précieux points qui se sont envolés.

"Dans l’ensemble, c’est toujours une déception et évidemment lorsque vous vous battez pour un championnat, vous savez que chaque point est très précieux. Mais au cours d’une saison, je pense que cela arrive toujours plus ou moins d’abandonner sur une panne, ce n’est pas une excuse – je suis à peu près sûr que tout le monde travaille déjà d’arrache-pied chez Ferrari pour tout comprendre et remédier au souci le plus rapidement possible."

"Tout le monde est aussi déçu que moi de ce qui s’est passé et je n’avais aucune raison d’être en colère contre quelqu’un en sortant de la voiture. Je suis juste allé voir les mécaniciens pour leur remonter un peu le moral, car ils étaient plutôt déprimés."

Bien qu’il ait maintenant six points de retard sur Verstappen, Leclerc estime que le seul point négatif était le résultat final de la course. Car le reste est beaucoup plus encourageant.

"Je me sens finalement mieux après ce week-end que je ne me sentais après les deux derniers week-ends, parce que je me demandais comment aller fonctionner nos premières grosses évolutions."

"Notre rythme de qualification, notre rythme de course, le nouveau package a fonctionné comme prévu - ce qui n’est pas toujours acquis. Tout fonctionnait bien. Ave la gestion des pneus lors des deux dernières courses, nous avons eu beaucoup de mal par rapport à Red Bull et à Barcelone c’était très bon."

"Donc, dans ces situations, il est bon de regarder les points positifs et il y en a beaucoup qui donnent le sourire pour la suite du championnat."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos