Formule 1

Malgré sa victoire, Hamilton pense toujours que Ferrari avait la bonne stratégie

En pariant sur les tendres

Recherche

Par A. Combralier

29 septembre 2019 - 18:04
Malgré sa victoire, Hamilton pense (...)

Grâce aux médiums, les Mercedes ont pu prolonger leur premier relais à Sotchi, ce qui fut décisif puisqu’au moment de la voiture de sécurité virtuelle, les monoplaces argentées devaient encore marquer leur arrêt. Mercedes a ainsi profité d’un arrêt gratuit.

Pour autant, la durée de vie des tendres a presque failli permettre à Ferrari de bénéficier, aussi, de cet arrêt gratuit. C’est ce qui fait dire à Lewis Hamilton, malgré tout, que Ferrari avait la meilleure stratégie au bout du compte.

« Nous savions que nous étions sur des pneus différents. Nous avons opté pour une stratégie un peu différente. J’espérais avoir l’opportunité de jouer un peu aux dés, pour nous battre avec les Ferrari à un moment donné. »

« En fait, je pense qu’ils avaient raison, parce que les tendres étaient beaucoup plus résistants qu’attendu. Que les tendres aient cette constance, cette vitesse, je ne m’y attendais pas… »

Mais Mercedes a tout de même eu raison de prolonger le premier relais de Lewis Hamilton en médiums.

« Nous avions prévu de faire 15 tours de plus que prévu avec ces médiums, en espérant qu’avec les tendres, ensuite, nous aurions une chance de nous battre contre une des deux Ferrari avec des pneus différents. Mais bien sûr, la voiture de sécurité est arrivée. »

Si Lewis Hamilton a pu contrôler la fin de course, c’est aussi parce que Valtteri Bottas a résisté aux assauts de Charles Leclerc. Et le Britannique ne l’oublie pas.

« Valtteri a fait un travail exceptionnel, parce que ce n’est pas facile de garder les Ferrari derrière, et parce que Charles conduit si bien. »

« C’est une journée incroyable pour l’équipe, étant donné les défis que nous avions. Ce week-end, nous savions qu’il fallait tirer davantage de cette voiture. Il y avait le potentiel. Mais nous ne savions pas où. Nous sommes revenus un peu plus proches des Ferrari ce week-end, juste assez pour être devant. Ferrari domine toujours pour le moment, donc c’est un travail spécial que nous avons réalisé aujourd’hui. »

« C’est si difficile de rester à portée des Ferrari, quand on les suit. Les séparer en qualifications était bien, mais ils étaient sur une autre planète au départ. Les Ferrari s’étaient envolées. Et leur rythme était formidable, alors que je souffrais pour rester avec eux. Nous pensions que leurs tendres s’effondreraient. Ce matin, nous nous disions, soit ils se trompent dans leurs estimations, soit ils ont raison, et je pense qu’ils avaient raison, parce que ces tendres sont allés vraiment loin. »

« Cependant j’ai pu les garder dans la fenêtre de tir, et ensuite leurs pneus ont commencé à s’user et perdre un peu en performance. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less