Formule 1

Malgré les chronos décevants, Haas F1 n’a pas vécu une si mauvaise journée à Bahreïn

Mick et Nikita découvrent leur voiture…

Recherche

Par Alexandre C.

26 mars 2021 - 19:10
Malgré les chronos décevants, Haas F1 (...)

Comme prévu, la rentrée a été difficile pour Haas F1 et ses deux pilotes ce vendredi à Bahreïn. L’équipe américaine est en fond de grille, à la bataille contre les Williams qui ne sont pas à la fête non plus.

Nikita Mazepin a prouvé aussi que la Haas pouvait être instable en partant en tête-à-queue sur le circuit de Bahreïn.

S’il décrit un sentiment « spécial » après ses premiers essais libres, le bilan de la performance pure est-il vraiment positif pour le Russe ?

« C’était la seule chose très positive. Du point de vue technique, la journée a été assez difficile. Il y a eu beaucoup de vent, et il n’était pas très régulier. Ces voitures, par rapport à la Formule 2, sont beaucoup plus efficaces avec le vent, dans un sens positif et aussi dans un sens négatif. La voiture était assez difficile par moments. En étant réaliste, nous avons eu beaucoup de chance avec les conditions obtenues le dernier jour des essais, elles étaient très rapides. La piste d’aujourd’hui était beaucoup plus lente et cela a rendu la conduite beaucoup plus difficile - pour nous en tout cas. Avec 23 courses, vous allez vivre des choses très différentes. Il s’agit d’accumuler le plus d’expérience possible et c’est ce qui s’est passé aujourd’hui. »

Mick Schumacher a lui aussi fait ses débuts en essais libres officiels, comme pilote titulaire. Il dit avoir été surpris par la chaleur des EL1, " quelque chose que je n’avais pas expérimenté. "

« Les pneus cuisaient, et bien sûr dans le cockpit aussi on cuisait. Mais c’était bon pour apprendre - comprendre comment la voiture se comporte dans ces conditions. L’après-midi, on savait que les conditions seraient complètement différentes. Malheureusement, le vent a aussi changé, c’est quelque chose auquel tout le monde a dû s’habituer et certains ont eu du mal à le supporter - nous aussi. Une fois que nous avons eu l’info sur la façon d’aborder les virages, tout semblait un peu mieux. Les longs relais… c’était également intéressant pour nous, et c’était plus de kilométrage pour moi vraiment. Je me sentais à l’aise dans la voiture, ce qui est un bon signe et montre que nous avons fait assez de travail pour me préparer à monter dans la voiture et être à l’aise. Je sais qu’il y a encore beaucoup à améliorer de mon côté, en tant que pilote je sais que j’ai les outils pour améliorer le temps au tour. Je vais travailler dur sur moi-même pour continuer à m’améliorer et à apprendre. »

Günther Steiner, le directeur d’écurie, fait-il déjà la moue après ces premiers essais libres ?

« Même si les résultats ne le montrent pas - ce n’est pas une mauvaise journée pour nous. J’étais assez content de ce matin. Nous avons fait tous nos tours et il n’y a pas eu d’erreurs, c’était solide tout du long. Le feedback des pilotes était bon et la voiture avait un bon équilibre. En FP2, nous avons eu du mal à trouver l’équilibre avec les deux gars, mais ça fait partie de la courbe d’apprentissage. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less