Formule 1

Malade et fautif en course, Hamilton a cru que le ciel lui tombait sur la tête

Une sensation de ‘fin du monde’

Recherche

Par Alexandre C.

28 juillet 2019 - 20:23
Malade et fautif en course, Hamilton a

Lewis Hamilton a vécu l’un des Grands Prix les plus extrêmes et décevants de sa carrière aujourd’hui à Hockenheim. Au terme d’une course folle mais erratique, lors de laquelle il commis deux erreurs et s’est arrêté six fois aux stands, le Britannique a fini hors des points.

A quel moment le pilote Mercedes a-t-il perdu pied lors de cette course, qu’il menait pourtant à la fin du premier tour en intermédiaires ?

« Le tournant, c’est quand [Max Verstappen et Valtteri Bottas] ont chaussé des slicks alors que la piste était toujours mouillée » estime Lewis Hamilton.

« C’était difficile parce que d’autres pilotes avaient aussi chaussé des slicks. Mais je suis resté en piste, parce que l’asphalte était toujours mouillé. J’ai continué aussi loin que j’ai pu en inters. Et ils m’ont rappelé aux stands. Je pouvais alors voir que plus de pluie allait arriver. Mais ils ont généralement plus d’infos que moi. Si j’avais dit de mettre les inters, et que c’était le mauvais choix, cela nous aurait coûté cher. »

Lewis Hamilton avait cependant vu juste : il venait de chausser les slicks, lorsque plus de pluie est tombée sur le circuit…

« Oui, c’est arrivé juste quand ils m’ont mis des slicks et au même moment, Charles Leclerc est sorti de la piste. Il a commencé à plus pleuvoir… Le bon timing était passé. »

Lewis Hamilton a failli connaître le même sort que Charles Leclerc, dans le même virage, mais il a, par miracle, pu sauver sa Mercedes après un spectaculaire 360 degrés.

« Je ne suis qu’un humain » relativise-t-il après une erreur inhabituelle chez lui. « Je n’ai pas vraiment quelque chose de plus à dire à ce sujet. C’était une erreur, les erreurs arrivent. »

Le pilote Mercedes a tout de même une excuse : il était toujours souffrant en ce jour de course.

« C’est vraiment l’une de ces pires journées. La santé, c’est tout. Ce week-end, je pouvais me mettre à la place de toutes ces personnes qui sont malades dans les hôpitaux, qui traversent des moments difficiles. J’ai d’autant plus ressenti à quel point c’est horrible de se sentir malade. Ma maladie n’est rien par rapport à beaucoup de gens, mais je sentais comme la fin du monde arriver par moments, c’était vraiment difficile de performer. J’ai vraiment pensé que cette journée serait difficile, surtout sous la pluie. »

Au classement, la situation demeure tout de même très favorable pour Lewis Hamilton, puisque Valtteri Bottas, lui non plus, n’a pas inscrit de points.

« Je ne me soucie pas vraiment des positions finales des autres. Je menais la course, j’ai fini presque dernier. C’est vraiment très douloureux. Je suis passé de la 3e à la 11e place, c’est ainsi. Vraiment heureux pour Seb qu’il soit revenu, et pour la torpille – quel est son nom – Kvyat ! Donc bien heureux de les voir sur le podium, c’est incroyable pour lui, surtout après avoir été viré par Red Bull, ils lui ont donné d’autres occasions de respirer, c’est bon pour lui. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less