Magnussen reconnait s’être ’quelque peu égaré’ ces derniers temps

Le pilote Haas F1 a souvent changé d’ingénieur de course

Recherche

Par Paul Gombeaud

29 septembre 2022 - 18:52
Magnussen reconnait s'être (...)

Auteur d’un Grand Prix d’ouverture très remarqué à Bahreïn où il décrochait une incroyable cinquième place pour Haas F1, Kevin Magnussen semble être rentré dans le rang depuis et il est le plus souvent dominé par Mick Schumacher en course ces derniers temps.

Le Danois, qui reconnait traverser une période de moins bien, pense avoir une explication : son ingénieur de course a changé à plusieurs reprises cette année, ce qui l’aurait un peu déstabilisé.

Plus tôt ce mois-ci, Haas F1 annonçait le recrutement de Mark Slade pour épauler Magnussen, l’ingénieur ayant autrefois fait ses preuves chez Renault et McLaren. Il remplacera ainsi Dominic Haines, qui effectuait lui-même une transition à court terme après le départ d’Ed Regan.

"Ca a été un peu délicat. J’ai changé d’ingénieur de course à plusieurs reprises et je me suis quelque peu égaré," a reconnu le pilote âgé de 29 ans.

"J’ai commencé à essayer des choses qui n’étaient pas basées sur la science mais davantage sur les intuitions, ce qui n’est pas la méthode de travail d’une équipe de F1. C’est difficile lorsque vous changez d’ingénieur de course comme ça a été mon cas."

"Pour le moment, j’essaie de prendre du recul afin de retrouver les sensations du début d’année. Et je ne dis pas que j’ai eu de mauvais ingénieurs, simplement que je n’ai pas encore été en mesure de mettre en place une relation de travail."

Magnussen espère "commencer très fort" en 2023

La situation pourrait cependant rester confuse encore quelque temps pour le Danois, puisque Marc Slade opérera à Singapour puis à Austin tandis que c’est à nouveau Dominic Haines qui sera présent dans une semaine au Japon.

"Il va encore y avoir du remue-ménage, mais j’espère que nous finirons par avoir le temps de nous installer et de bien commencer l’expérience avec Mark, afin d’avoir une chose sur laquelle travailler durant l’hiver. J’espère donc commencer très fort l’année prochaine."

"Je connais Mark de l’époque où j’étais chez Renault, il était ingénieur de course là-bas lorsque j’y étais en 2016. C’est une personne très expérimentée qui comprend et connait vos forces et vos faiblesses, il sera donc très intéressant de le voir amener toute son expérience et son intelligence."

"Pour moi, le plus important est d’avoir quelqu’un en mesure d’exploiter vos forces au moment de paramétrer la voiture. J’aimerais mettre en place ce type de relation où vous n’avez même pas besoin de parler pour qu’il vous comprenne. C’est ce que j’espère avoir avec Mark."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos