Magnussen raconte son retour au garage ’fou’ après la course d’Interlagos

Le Danois contraint de rentrer à pied et au milieu des spectateurs !

Recherche

Par Paul Gombeaud

17 novembre 2022 - 18:03
Magnussen raconte son retour au (...)

Héros improbable du vendredi à Interlagos grâce à sa pole position magistrale, Kevin Magnussen a en revanche connu beaucoup moins de réussite le dimanche, son Grand Prix ayant duré moins d’un tour suite à un accrochage avec Daniel Ricciardo. Mais le pire de sa journée était encore à venir.

En effet, si la voiture médicale de la FIA ramenait le pilote McLaren F1 dans le paddock suite au double abandon, elle ne le faisait pas pour Magnussen, qui devait ainsi attendre que la course se termine avant de devoir rentrer à son garage par ses propres moyens.

Le Danois n’avait ainsi d’autre choix que de traverser les zones normalement réservées aux spectateurs du Grand Prix. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son expérience n’a pas été agréable.

"C’était fou. Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais c’était la chose la plus dangereuse que je faisais de tout le weekend, pilotage compris !", a déclaré le pilote Haas F1.

"Pour une raison que j’ignore, on ne me ramenait pas jusqu’à la voie des stands. Daniel me sortait de la course et sautait dans la voiture de la FIA, tandis qu’on me laissait seul sur le bord de la piste. Mais bon, je pouvais survivre à ça."

"J’essayais ensuite de m’adresser aux commissaires, mais aucun d’entre eux ne parlait le moindre mot d’anglais. J’attendais donc qu’on vienne me chercher après la course alors que les commissaires commençaient à partir. Je me disais alors : ’Qu’est-ce que je fais ?’"

"Je suis heureux de ne pas avoir été Lewis Hamilton à Zandvoort !"

Magnussen décidait finalement de rentrer au paddock par ses propres moyens et en marchant. Mais alors qu’il cherchait sa route, il se retrouvait bloqué face à une clôture. Heureusement, des commissaires finissaient par lui prêter main forte.

"Je me retrouvais face à une clôture et je ne voyais pas comment la contourner. J’aurais bien sûr pu faire tout le tour de la piste en passant par la ligne d’arrivée, mais il y avait tous les fans. C’est à ce moment-là que des commissaires comprenaient que j’étais en difficulté, ils faisaient un trou dans la clôture et me soulevaient pour me faire passer. C’était un peu sommaire."

"Les commissaires se sont bien occupés de moi au milieu des fans, mais j’imagine que ça aurait pu mal se terminer. Je suis heureux de ne pas avoir été Lewis Hamilton à Zandvoort, ça aurait été délicat !"

Le pilote danois recevait ensuite les excuses de la part des organisateurs de course : "Ils se sont excusés mais c’était une situation très étrange. A quel point était-ce difficile de simplement venir me chercher ? C’était surréaliste. J’espère que ça ne se reproduira jamais."

Une "grande fierté" d’avoir apporté sa première pole position à Haas F1

Mais cette course très décevante, couplée à cet incident qui s’est heureusement bien terminé, n’enlève rien au bonheur qu’ont ressenti Magnussen et Haas F1 après avoir obtenu cette incroyable pole position.

"C’était une grande fierté d’obtenir la pole position pour une équipe privée aussi petite que Haas. C’était bon pour le moral de toute l’équipe. Cela démontre que tout est possible dans ce sport. Les choses paraissent parfois impossible, mais elles ne le sont pas. C’est pour des moments comme celui-ci que tout le travail en vaut la peine."

"Tout le monde a aimé ce moment dans l’équipe. C’était aussi une fierté pour chaque membre. Je pouvais le voir à leur démarche dans le paddock. C’est génial car c’est un souvenir commun qu’aucun d’entre nous n’oubliera. Et puis terminer la saison ainsi, juste avant d’aborder l’hiver, c’est idéal. J’en suis très heureux."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos