Formule 1

Magnussen espère que le règlement 2021 sonnera la fin du DRS

Il ne veut pas plus dépasser, mais mieux dépasser

Recherche

Par A. Combralier

14 novembre 2019 - 14:52
Magnussen espère que le règlement (...)

Que peuvent espérer Haas et Kevin Magnussen ce week-end, à Interlagos ? Sans doute pas grand-chose, tant l’équipe américaine est en roue libre en cette fin d’année. Le Danois espère au moins prendre du plaisir sur l’étroit tracé auriverde.

« Interlagos, c’est un circuit formidable. C’est un peu comme une piste de kart. Le circuit est situé dans une petite zone, sans trop de longues lignes droites entre les virages. J’ai hâte d’y être et j’espère que nous pourrons y obtenir un bon résultat. »

L’actualité récente de Haas a surtout été marquée par l’officialisation du nouveau règlement pour 2021, avec un profond changement tout d’abord dans l’aérodynamique des F1…

Le rendu final réjouit-il Kevin Magnussen ?

« C’est assez excitant de voir ce nouveau règlement et ces nouvelles voitures pour 2021. Comme à chaque changement de règlement en F1, avec des voitures à l’aspect inédit, cela prendra un peu de temps pour s’y habituer ; ensuite je pense que nous commencerons à adorer le nouveau look des F1. Mon sentiment initial est assez bon. Le plus important, c’est que nous puissions courir de plus près, que le spectacle s’améliore, et il y a une bonne chance pour que cela arrive je pense. »

La perte d’appui que subit une voiture, quand elle en suit une autre, devrait justement être réduite de 40 % environ…

« Si les turbulences que vous subissez en suivant une autre voiture sont moindres » explique Kevin Magnussen, « alors vous pourrez la suivre de plus près et vous aurez une meilleure chance de dépassement. C’est bien et j’espère que ce point s’améliorera assez pour que nous n’ayons plus besoin du DRS. J’espère que la qualité des dépassements progressera aussi. »

« C’est bien d’avoir plein de dépassements, mais s’ils sont tous faits avec le DRS ou dans les lignes droites, alors, ce n’est pas vraiment excitant. J’aimerais voir le même nombre de dépassements, ou moins, mais des courses de meilleure qualité. C’est ce qui importe – rendre la course plus excitante »

Ces améliorations ont un prix, que les pilotes n’apprécient déjà pas : l’augmentation du poids des F1, de 25 kilos de 743 à 768 kg…

« Augmenter le poids des F1 n’est pas positif » confirme Kevin Magnussen.

« Mais je pense que c’était inévitable. Autrement ils ne l’auraient pas fait. Je pense vraiment que les équipes surmonteront ce point avec le temps. Probablement, les deux premières années, les voitures iront un peu plus lentement, au moins… Ensuite, probablement, elles s’approcheront de là où nous en sommes aujourd’hui à un moment donné. Les équipes trouvent toujours de plus en plus de performance. »

« J’espère que les voitures seront de nouveau très rapides. Nous aimons tous aller vite et avoir beaucoup d’adhérence. Nous voulons conduire les voitures les plus rapides de la planète. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less