Formule 1

Luca de Meo n’avait aucune intention d’arrêter l’aventure de Renault en F1

Même si elle passera dorénavant par la marque Alpine

Recherche

Par Olivier Ferret

19 septembre 2020 - 13:51
Luca de Meo n’avait aucune intention (...)

Le nouveau PDG de Renault, Luca de Meo, a insisté sur le fait qu’il n’avait jamais envisagé de retirer l’équipe de la Formule 1 car il ne serait pas "celui qui éteindrait la lumière" malgré les difficultés que fait subir la pandémie de Covid-19 aux constructeurs automobiles.

Il a été annoncé début septembre que Renault F1 sera rebaptisé Alpine F1 Team pour la saison 2021 et, malgré les très nombreux plans d’économie dévoilés par presque tous les constructeurs de la planète, il n’était pas question pour De Meo de faire le choix de fausses économies en arrêtant tout l’investissement en cours et démarré depuis 2016.

"Bien sûr, vous aurez toujours cette tension économique parce que la situation est tellement dramatique dans le monde. Chez Renault, la chose la plus simple à faire est de le faire et ignorer certains qui considèrent la F1 comme un passe-temps."

"Comme je l’ai dit, je suis un passionné. Je ne serai pas celui qui éteindra la lumière sur 43 ans d’engagement en F1. On en voit tous les avantages, les bénéfices. L’image, les retours techniques, ce sont des sommes considérables en jeu mais le retour vaut le coup. Si le Groupe Renault doit se retirer un jour, cela ne viendra pas de moi."

"C’est pourquoi j’ai eu l’idée de changer les choses et de construire une nouvelle histoire avec Alpine qui peut être d’un point de vue commercial un certain potentiel."

"Parfois, vous devez refaire un autre mélange avec les ingrédients que vous avez. C’est la beauté de cette histoire d’Alpine. Bien sûr, j’ai été mis au défi par l’administration du groupe. C’est un classique. Je ne sais pas combien d’entreprises, avec des personnes en charge de l’activité de sport automobile, doivent toujours affronter quelqu’un qui a LA bonne idée, celle de ne pas en faire et d’économiser de l’argent. Mais vous pouvez trouver des arguments, facilement."

De Meo croit aussi au nouveau modèle économique imposé par la F1, avec des budgets plafonnés qui permettrons beaucoup plus de compétitivité et un business viable.

"Enfant, j’étais l’un de ces nombreux enfants qui est allé à Monza avec un drapeau. C’est moi, et je ne vais pas changer ma position. La situation que nous vivons met effectivement la responsabilité sur le conseil d’administration de s’assurer que nous ne jetons pas d’argent par la fenêtre, et c’est complètement justifié."

"Mais je pense que ce que nous construisons, avec la FIA, la FOM, peut avoir une très bonne rentabilité."

Renault F1 - Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less