Lowe est prêt à revenir en F1 avec des carburants non-fossiles

Le sport cherche à utiliser de l’essence synthétique d’ici 2026

Recherche

Par Franck Drui

30 janvier 2023 - 15:47
Lowe est prêt à revenir en F1 avec (...)

Paddy Lowe dit qu’il est prêt à revenir en Formule 1 à l’avenir, dans un rôle très différent de ce qu’il a pu faire dans le passé.

Avant son départ, Lowe avait été directeur technique chez Williams après avoir été directeur exécutif technique chez Mercedes F1 et directeur technique chez McLaren au cours d’une carrière en F1 de 30 ans.

Lowe a depuis fondé Zero Petroleum, une société dédiée au développement et à la fabrication d’essence synthétique, d’origine ni fossile ni biologique.

La société a signé un record du monde au Guinness Book récemment pour avoir alimenté le premier avion à réaction en carburant synthétique, en partenariat avec la Royal Air Force.

Lowe se dit encore plus occupé qu’il ne l’avait été dans le monde sous pression de la F1.

"Toute personne familiarisée avec l’ouverture d’une nouvelle entreprise saura qu’il n’y a vraiment aucune pause à aucun moment. C’est assez interminable et sans le bénéfice d’une pause estivale comme cela a été négociée en F1 pour le mois d’août. Nous n’avons pas de pause estivale dans le monde réel. Même si la Formule 1 représente l’idée d’un sport au développement incessant avec un programme de courses assez intense, vous avez en fait quelques week-ends de congé."

La Formule 1 et d’autres séries se dirigent vers des objectifs zéro carbone, ce qui inclut le passage à un carburant durable, et c’est à ce titre que Lowe pense que l’avenir de son entreprise et celui de la F1 pourraient converger.

"Le sport automobile est un secteur très intéressant pour nous, mais en aucun cas le seul domaine d’intérêt et en réalité c’est un tout petit marché. C’est un domaine très spécialisé de la consommation de carburant, très intéressant pour moi personnellement en raison de mon expérience, mais pas notre principal domaine d’intérêt pour le développement à grande échelle."

"Ce sera certainement sur notre radar alors que nous développons l’entreprise et développons notre production. Il y a des marchés très intéressants et passionnants dans le sport automobile, et par rapport à toute l’automobile haut de gamme - et les voitures classiques. Les gens aiment toutes les vieilles voitures. Personne veut arrêter de les faire fonctionner. Et ils n’auront pas besoin de le faire, car nous avons ici une solution entièrement sans énergie fossile."

Alors Lowe admet qu’il souhaite avoir des discussions avec la F1 quant à son passage au carburant durable en 2026.

"Nous sommes vraiment intéressés et nous souhaitons nous positionner. Ce n’est pas tout à fait clair encore, en termes de ce que veut la F1 car cela semble changer un peu. Mais comme les exigences se précisent vraiment, ce sera certainement quelque chose que nous envisagerons et dont nous serions intéressés à discuter si cela converge vers notre savoir-faire."

Lowe conclut sur le fait que le défi était de savoir comment remplacer les matériaux fabriqués à partir de pétrole fossile par des matériaux plus durables.

"Le pétrole forme un ensemble de produits chimiques vraiment, vraiment utile et c’est vraiment le cœur du pétrole fossile. Il y a aussi la production de plastique qui en dépend. C’est le cœur de notre problème climatique, et le pétrole est pointé du doigt. La tâche ici n’est pas d’arrêter de faire des choses ou de dire que tout est mal, la tâche est en fait d’inventer les façons de le faire correctement et de le faire durablement. La F1 doit jouer un rôle dans ce processus également. Il n’y a pas que l’essence, il y a les matériaux. Ce sport est juste une plate-forme fantastique pour réaliser des choses et j’aimerais voir la F1 être une pièce maîtresse autour de cette histoire."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos