Formule 1

Les virages à grande vitesse : le point noir qui inquiète chez Mercedes F1

Une inquiétude pour Imola et Portimao

Recherche

Par Alexandre C.

31 mars 2021 - 10:41
Les virages à grande vitesse : le (...)

Le premier Grand Prix de Bahreïn a confirmé que Mercedes n’avait pas forcément la meilleure voiture face à Red Bull. Mais où pêche la W12 plus précisément ? L’instabilité du train arrière est déjà connue.

Andrew Shovlin, ingénieur de course en chef chez Mercedes, pointe désormais une autre grande faiblesse de la Mercedes : dans les virages à haute vitesse. C’est un point inquiétant pour Mercedes, car à Imola ou Portimao, ou encore à Silverstone en particulier, les virages à haute vitesse comptent pour beaucoup dans la performance finale…

« Nous espérons que ce n’est pas l’un de nos meilleurs circuits, car nous avons eu beaucoup de mal. »

« Nous avons réussi à placer la voiture dans une fenêtre décente à la fin, mais ça a été un travail terriblement difficile. »

« Et, si nous regardons Red Bull pendant les essais, pendant les essais libres, leur voiture fonctionne vraiment bien. Ils n’ont pas semblé faibles à un moment donné. »

« J’espère que nous trouverons des circuits qui nous conviennent mieux que celui-ci, mais en regardant Imola, en regardant Portimao, je ne pense pas que nous soyons assez bons dans les virages à grande vitesse. Il y en a beaucoup à Imola et à Portimao. Et c’est un domaine dans lequel ils ont un avantage sur nous pour le moment. »

« Bahreïn est un circuit assez atypique - il est très dur pour les pneus arrière, et il y a eu beaucoup de vent ici. Nous avons eu des vents de 30/40 km/h, ce qui est à peu près la limite supérieure de ce que l’on peut voir dans une saison de course normale. »

« Et avec ces circuits, il y a des éléments qui, je pense, vont nous faire avancer dans la bonne direction, car nous avons eu des difficultés avec l’arrière ici à Bahreïn. Ces circuits ont été plus faciles à cet égard. »

« Mais les virages à haute vitesse… ce ne sera pas une de nos forces sur ces circuits, nous ne sommes pas si naïfs. »

Que peut désormais Mercedes pour Shovlin pour le développement de la voiture ? Il faut bien sûr ne pas sacrifier la saison prochaine, celle du nouveau règlement. C’est pourquoi l’écart devrait rester très serré entre Mercedes et Red Bull, conclut-il...

« Nous allons travailler très dur pour apporter de la performance à la voiture lors des prochaines courses. Mais je pense que ça va être difficile. »

« Je pense que cette saison va se jouer sur les petites marges plus que d’habitude. »

« Je ne nous vois pas vraiment être en mesure de nous développer à un point où nous pourrions être clairement devant ; et j’espère que Red Bull ne développera pas sa F1 au point d’être clairement devant. »

« Quel est notre état d’esprit ? Nous ne pensons toujours pas que nous avons la meilleure voiture, mais nous ne pensons pas que nous avons encore tout tiré du package. »

« Quand vous développez une voiture, il y a beaucoup de domaines que vous cherchez à exploiter pour la performance et nous pensons que certains d’entre eux n’ont pas donné tout ce qu’ils devraient. Nous allons donc travailler très dur pour apporter de la performance à la voiture dans les deux prochaines courses. Mais je pense que ça va être difficile. »

« Avec ces circuits, il y a des éléments qui, je pense, vont nous faire avancer dans la bonne direction. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less