Formule 1

Les vibreurs du Qatar étaient-ils dangereux par leur douceur ?

Les pilotes de F1 ont pu attaquer et prendre des risques

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 novembre 2021 - 16:34
Les vibreurs du Qatar étaient-ils (...)

Le circuit du Qatar a coûté cher aux équipes en réparations, alors que de nombreux pilotes ont abîmé leur monoplace sur les vibreurs du tracé de Losail. Selon Andrew Shovlin, l’ingénieur en chef de Mercedes F1, c’est justement la douceur des vibreurs qui fait leur danger.

"C’est étrange parce que le problème, c’est qu’ils sont en fait assez lisses, donc vous pouvez rouler dessus" explique Shovlin. "Quand vous roulez dessus, les ailerons avant sont très bas par rapport au sol et ils peuvent être percutés, comme les pneus."

"D’une manière bizarre, s’ils étaient plus agressifs, ce serait probablement plus facile pour les voitures et les pneus. Mais le fait que vous puissiez rouler facilement dessus et que ça ne fasse pas perdre de temps signifie que vous devez le faire, et c’est là que réside le risque."

"Ce sont les vibreurs standard de la FIA et de la FIM que nous voyons depuis toujours dans les derniers virages en Autriche. Je pense que les pilotes essayaient de les utiliser à leur avantage."

Pirelli a quand même ouvert une enquête pour les nombreuses crevaisons vues en course, même si Mario Isola juge que l’attaque des pilotes peut jouer : "Tout petit débris, tout vibreur peut causer une petite crevaison. Ils perdent ensuite de l’air, et le pneu ne supporte plus les hauts niveaux d’énergie que les voitures infligent."

Mercedes

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less