Formule 1

Les vibrations de Bottas et la vitesse de Pérez ont déjoué les plans de Mercedes F1

Shovlin souligne le rôle stratégique joué par Pérez

Recherche

Par Alexandre C.

21 juin 2021 - 09:57
Les vibrations de Bottas et la (...)

Le débrief stratégique risque d’être animé chez Mercedes : un ou deux arrêts aux stands, telle était la question au Paul Ricard… Red Bull a choisi deux avec Max Verstappen, et Mercedes un avec ses deux pilotes. Le résultat final s’est joué à très peu !

Andrew Shovlin, ingénieur de course en chef chez Mercedes, est revenu sur le déroulé d’une course qu’il qualifie de « frustrante » pour son équipe.

Il semble que les vibrations sur le pneu de Valtteri Bottas aient précipité l’undercut réussi de Max Verstappen sur Lewis Hamilton…

« Nous avions une bonne opportunité de gagner et d’avoir les deux voitures sur le podium, donc le résultat est évidemment très décevant. Lewis avait le contrôle de la course dans le premier relais et nous semblions être un peu mieux sur la dégradation. Nous avons déclenché les arrêts nous-mêmes avec Valtteri qui luttait avec une vibration croissante et c’était clairement plus tôt que ce que nous voulions. Mais ça atteignait un niveau où nous n’avions pas d’option. »

« Max a évidemment pitté le tour suivant pour se protéger de Valtteri, mais avec Lewis qui avait un peu plus de trois secondes de marge, nous pensions qu’il aurait juste assez de protection contre l’undercut, mais ce n’était pas le cas. Les arrêts aux stands étaient bons, le pneu dur était évidemment rapide, mais il y a plus de choses que nous devons examiner pour comprendre pourquoi nous avons perdu la place. »

Le vrai sujet était donc au Paul Ricard la dégradation bien plus élevée que prévu - alors même que les températures étaient les plus fraîches du week-end...

« Nous pouvions voir que la dégradation était plus élevée que prévu mais nous nous sommes méfiés de la stratégie à deux arrêts aux stands avec Lewis. Car nous devions passer Perez qui avait des pneus relativement frais ; une fois que Max a fait le choix, notre meilleure option était de voir si nous pouvions juste nous accrocher… mais malheureusement la course a duré quelques tours de trop pour nous. »

Valtteri Bottas a beaucoup râlé à la radio après-course : il réclamait une stratégie à deux arrêts aux stands, mais on ne l’a pas écouté. Shovlin lui donne-t-il raison ?

L’ingénieur souligne au passage le rôle stratégique joué par Sergio Pérez au service de Red Bull...

« Avec Valtteri, nous allons revoir si nous aurions dû passer à notre stratégie à deux arrêts, mais comme avec Lewis, nous avions peur du fait que les pneus de Sergio étaient relativement frais… et nous n’étions pas sûrs d’avoir la vitesse nécessaire pour passer en piste. »

Il faut désormais se remobiliser pour Mercedes alors que se profilent deux Grands Prix sur les terres de Red Bull...

« Nous n’avons pas beaucoup de temps pour nous préparer pour la prochaine course et il y a certains domaines sur lesquels nous savons que nous pouvons faire mieux ; nous avons clairement une bonne voiture de course, nous devons trouver un peu de vitesse sur chaque tour et nous devons être parfaits sur nos opérations. Nous sommes heureux d’être de retour en piste dans une semaine. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less