Les vacances arrivent au bon moment pour le monde de la F1

Recherche

Par

17 novembre 2022 - 00:00
Les vacances arrivent au bon moment (...)

Les saisons sont éreintantes et laissent déjà présager du futur anémiant qu’attend le paddock tout entier lors de la prochaine saison à 24 Grands Prix.

Les pilotes eux-mêmes s’en inquiètent et les écuries suivent logiquement le pas, ne serait-ce que pour l’ensemble des employés présents sur les circuits ainsi que sur site lors des week-ends de course. Concernant les pilotes, les vacances de cette saison arrivent au bon moment. De plus en plus, un vent de péripéties internes s’immisce entre coéquipiers. Dernier exemple en date, les querelles chez Alpine et Red Bull lors du Grand Prix du Brésil.

À l’issue d’Abu Dhabi, Alonso, Perez et consorts pourront relâcher la pression. À l’instar de nombreux amateurs de sport, les pilotes de F1 pourront soutenir leurs pays respectifs lors d’un match de foot de la Coupe du Monde et enfin, prendre un repos fortement mérité.

Cependant, certaines querelles pourraient revenir au galop, dès les prémices de 2023.

La saison touche à sa fin

Alonso va peut-être déchanter

N’en déplaise à l’Ibère, Esteban Ocon ne semble pas être le coéquipier le plus complexe à gérer sur la grille, malgré les invectives du double champion du monde rappelant que le Français avait « déjà eu des problèmes avec Perez » dans le passé.

En partance pour Aston Martin alors qu’Alpine n’avait jamais semblé aussi forte depuis son changement de cap, Fernando Alonso devra faire face à une autre paire de manches.

Ces dernières semaines, Lance Stroll s’est fait remarquer pour de nouvelles manœuvres déplacées sur la piste et cette fois-ci, Alonso aura directement à faire au Canadien et son père Lawrence, propriétaire de l’écurie. La portée de ses mots ne sera pas la même et les répercussions, non plus. Aussi important que puisse être le natif d’Oviedo pour le team, il est probable qu’il doive se montrer plus laconique.

Repos attendu

Alpine se protège

L’arrivée de Pierre Gasly apporte son lot d’excitations sportives, mais également, son lot d’inquiétudes quant à la relation avec Ocon pour Laurent Rossi. Si cette dernière semble s’être apaisée, la direction d’Alpine craint plutôt la relation toujours aussi tendue entre les parents de ces derniers.

Avec quelques règles internes à demi-mot avouées, Alpine se protège pour l’avenir. L’essentiel est sur la piste et les ambitions sont aussi hautes que le talent des deux Français est reconnu. Une donnée parfaite pour que l’écurie normande continue sa progression.

Perez doit ronger son frein

S’il existe un pilote irremplaçable chez Red Bull, il ne s’agit pas du Mexicain. Particulièrement énervé après le geste assez individualiste de Max Verstappen à Interlagos, Perez a rappelé qu’il était selon lui, également responsable des deux titres glanés par le Batave ces dernières saisons.

Dans le passé, Helmut Marko ne s’est jamais montré tendre envers les pilotes osant fréquemment s’en prendre à son protégé Verstappen. Pour conserver un baquet de choix sur la grille et la possibilité de jouer la gagne sur certains Grands Prix, Perez devrait lui aussi baisser de ton, malgré lui.

Info Formule 1

Photos

Vidéos