Formule 1

Les stratèges de Haas F1 et Magnussen récompensés par 2 points inespérés

Accrochage entre Albon et Grosjean

Recherche

Par Alexandre C.

19 juillet 2020 - 18:19
Les stratèges de Haas F1 et Magnussen

Quand une équipe est loin en performance pure, il lui reste la stratégie pour faire la différence. C’est ce qu’a fait de manière exemplaire Haas ce dimanche : les monoplaces américaines sont rentrées dès la fin du tour de chauffe pour passer des pneus slicks, les premiers et les seuls du plateau à faire ce pari.

Et Kevin Magnussen, qui aurait dû tenter un autre pari (pneus maxi-pluie au départ) a ainsi pu rouler une bonne partie de la course en troisième place, avec un bon rythme. S’il a par la suite reculé au 9e rang, le Danois marque deux points peut-être inespérés pour Haas, les premiers de la saison.

« Je suis si heureux. L’équipe a fait un choix stratégique incroyable avant le début de la course - dans le tour de formation, pour passer en slicks. C’était vraiment fort pour eux de me faire autant confiance, de me mettre sur les slicks et dans des conditions qui n’étaient pas faciles. C’était assez risqué, mais ça a marché. Le rythme était là et étant parti de la voie des stands, après quelques tours, j’étais en P3. Je savais que ce ne serait pas notre classement final, mais c’était incroyable d’être à cette position. J’ai essayé de m’y accrocher autant que possible. J’ai continué à travailler avec l’équipe pour savoir où nous allions être de façon réaliste. Au final, c’était P9 - je m’y suis accroché et nous avions ouvert l’écart à une Ferrari, puis nous avons également tenu la McLaren assez loin. Cela montre que nous avions une bonne voiture dans la course et que l’équipe a fait un travail incroyable, même si nous avons eu un peu de mal en qualifications. »

Romain Grosjean a fait un pari similaire à celui de Kevin Magnussen en début de course, mais a dû patienter quelques secondes de trop derrière son coéquipier dans la ligne des stands. Il finit hors des points mais avec un peu de déception, forcément... surtout après un accrochage dangereux avec Alexander Albon.

« C’était un bon choix de l’équipe. J’avais contacté l’équipe par radio et lui avais dit que c’était trop sec pour les intermédiaires, alors nous avons pris le pari. Les premiers tours de piste étaient un peu rudes, mais après ça, ça a très bien marché. Le rythme était bon. J’ai commencé à avoir du graining sur le pneu avant gauche, nous ne l’avions pas assez protégé. De toute façon, ça allait bien, puis malheureusement - et ça il faut que je le revoie, Albon a eu un mouvement assez tardif sur moi au premier virage, il a heurté mon aileron avant et l’a endommagé. J’ai eu beaucoup moins de performances dans la voiture après cela. Nous avons essayé, mais les choses se sont désynchronisées après ça, nous ne pouvions plus rester dans les points. »

Günther Steiner peut être heureux : sous les yeux du propriétaire Gene Haas, il a livré la course qu’il fallait au bon moment. De quoi sauver l’avenir de l’équipe en F1 ?

« C’est un grand résultat pour l’équipe qui a terminé aujourd’hui à la neuvième place et qui a ramené des points à la maison. C’est fantastique, car pour l’instant nous ne sommes pas en mesure de le faire dans des circonstances normales. Le choix pour les arrêts aux stands au début de la course a été la décision qui a fait que cela se produise, les gars ont ensuite continué. Kevin (Magnussen) a fait un travail fantastique, Romain (Grosjean) a juste eu quelques problèmes avec les pneus. Merci à toute l’équipe d’avoir travaillé dur et d’avoir continué à pousser - ils n’ont jamais abandonné ; nous n’abandonnons jamais. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less