Formule 1

Les statistiques après le Grand Prix du Mexique

100 victoires pour Mercedes, 100 podiums avec Mercedes pour Hamilton

Recherche

Par A. Combralier

28 octobre 2019 - 20:01
Les statistiques après le Grand Prix (...)

Grâce à Lewis Hamilton, Mercedes a remporté, à Mexico, sa 100e victoire en F1.

L’équipe allemande se rapproche de Williams (144 succès), mais McLaren (182) et surtout Ferrari (238) demeurent encore de lointains horizons.

Lewis Hamilton est également monté sur son 100e podium avec une tunique Mercedes. Il est le deuxième pilote à signer 100 podiums avec une seule écurie, après bien sûr Michael Schumacher avec Ferrari.

Hamilton a remporté sa 10e victoire de la saison. C’est la cinquième fois en six ans qu’il parvient à ce total (en 2017, il en était resté à neuf succès).

Le Britannique est aussi le premier pilote à gagner de la 3e place à Mexico, depuis Jacky Ickx en 1970.

Après la pénalité de trois places infligée à Max Verstappen, Charles Leclerc a récupéré la pole. C’est ainsi la 6e fois d’affilée que le Monégasque part sur la première ligne. Charles Leclerc est même déjà assuré de remporter le trophée de meilleure poleman de l’année (7 poles aujourd’hui).

Ferrari a ainsi pu verrouiller sa 65e première ligne, et reprend l’avantage absolu, d’une unité, sur Mercedes dans ce combat.

6 poles d’affilée pour Ferrari : la Scuderia brille en qualifications depuis la trêve estivale. Pour retrouver une telle série, il faut remonter aux saisons 1961 et 1974 dans la longue histoire de Ferrari (et entre 2000 et 2001 si l’on prend deux saisons à cheval) !

Pour la 5e fois de la saison, Sebastian Vettel a fini à la 2e place. C’est la 55e fois en F1 que les deux premiers d’un Grand Prix se nomment Lewis Hamilton et Sebastian Vettel. C’est un record absolu. La deuxième « paire » de pilotes la plus vernie est bien entendu le duo Lewis Hamilton-Nico Rosberg (45 apparitions aux deux premières places).

5e de la Q3, Alexander Albon a réussi ses meilleures qualifications en carrière. Il n’a jamais manqué le top 6 depuis ses débuts chez Red Bull.

Depuis qu’il est arrivé chez Red Bull, Alexander Albon a marqué plus de points que Max Verstappen – 58 contre 39. Un total qui plaide en la faveur d’une prolongation. En six courses, Alexander Albon a marqué seulement 5 points de moins que Pierre Gasly en 12 départs chez Red Bull. Mais le Français est revenu à la 6e place du championnat grâce à ses 2 points ramenés de Mexico.

Dans l’autre Red Bull, Max Verstappen a totalement dévissé à partir de la fin de la Q3. Il a obtenu son pire résultat à Mexico (6e place) depuis 2015 (9e place, quand il roulait avec Toro Rosso). Mais il a au moins continué sur son 100 % de top 10 à Mexico.

Max Verstappen ne peut se prendre qu’à lui-même pour avoir été pénalisé de trois places sur la grille. C’est la première fois qu’un pilote ayant signé le meilleur temps en qualifications, ne part finalement pas de la pole, depuis Michael Schumacher à Monaco en 2012 (il avait écopé d’une pénalité de cinq places sur la grille, après avoir causé un accident lors du précédent Grand Prix).

Valtteri Bottas a obtenu son 44e podium en carrière, soit un de plus que Jackie Stewart.

McLaren n’avait pas réussi à partir du top 10, à Mexico, depuis 1992 ; mais la 7e place de Carlos Sainz et la 8e de Lando Norris ont mis fin à cette série.

Daniil Kvyat a battu Pierre Gasly en qualifications pour la 2e fois seulement en 6 courses chez Toro Rosso cette année.

C’est la première fois depuis le Grand Prix de Monaco que les deux Toro Rosso atteignent la Q3.

Lance Stroll a subi sa 13e élimination en Q1 de la saison ; Sergio Pérez n’a lui atteint la Q3 qu’à quatre reprises cette année.

A domicile, Sergio Pérez a égalé son meilleur résultat (7e place). Une belle réussite assurément.

Romain Grosjean n’y arrive pas avec Haas à Mexico en qualifications : le Français a encaissé sa 4e élimination en Q1 d’affilée sur ce circuit.

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less