Formule 1

Les statistiques après le Grand Prix de Toscane

Hamilton à une victoire du record de Michael Schumacher !

Recherche

Par Alexandre C.

14 septembre 2020 - 18:29
Les statistiques après le Grand Prix (...)

Pour ce premier (et probablement unique ?) Grand Prix de Toscane de l’Histoire, Lewis Hamilton a signé sa 95e pole en carrière et sa 69e pour Mercedes. Cela signifie donc qu’il aurait battu le record de Michael Schumacher rien qu’en courant avec l’équipe allemande, si l’on enlève les poles obtenues avec McLaren.

Il s’agit de la 7e première ligne d’affilée verrouillée par Mercedes. Le record, aussi de Mercedes, est de 9 et date de 2014-2015.

Lewis Hamilton, Valtteri Bottas, Max Verstappen, cela fait trois courses d’affilée que le top 3 est le même sur la grille.

C’est la 3e fois de sa carrière que Lewis Hamilton gagne un Grand Prix inaugural, après Austin 2012 et Sotchi 2014.

Le pilote Mercedes a marqué des points pour la 222e fois, dépassant désormais Michael Schumacher (42 arrivées classées consécutives, record de Nick Heidfeld également battu).

Surtout, Lewis Hamilton n’est plus qu’à une victoire du record de Michael Schumacher de 91 succès et pourrait l’égaler à Sotchi.

Avec 52 podiums, Valtteri Bottas dépasse désormais le total de son compatriote Mika Hakkinen.

C’est la première fois de l’année que Mercedes marque le plus de points possibles, soit 44 (troisième doublé mais première fois avec meilleur tour). Le chiffre fétiche de Lewis Hamilton…

Pour la 32e course consécutive, Mercedes a au moins mené un tour : le record de Williams (31 courses entre Magny-Cours 1995 et Imola 1997) est désormais battu !

Les moteurs Mercedes sont désormais à deux succès d’égaler le record de Ford, de 228 courses consécutives dans les points (soit une série en cours pour Mercedes depuis le Japon 2008).

Ce fut aussi la 100e victoire de Mercedes depuis son retour en F1 (contre 5 succès entre 1954 et 1955).

Alexander Albon a signé son premier podium en carrière, le premier d’un Thaïlandais également... La dernière fois qu’un pilote Red Bull ne s’appelant pas Max Verstappen avait signé un podium pour Milton Keynes ? Daniel Ricciardo, au Grand Prix de Monaco 2018.

4e pour la 4e fois avec Renault, Daniel Ricciardo n’a toujours pas signé de podium avec l’écurie tricolore…

Pour son premier Grand Prix de l’histoire, Ferrari avait fini une position derrière une Alfa Romeo (conduite par Fangio). Pour ce 1000e Grand Prix de la Scuderia, une Ferrari a aussi fini une place derrière une Alfa Romeo : Sebastian Vettel derrière Kimi Räikkönen…

C’est la première fois depuis 5 courses que la Scuderia marque des points avec ses deux voitures.

Une Ferrari en Q3 : c’était la première fois depuis le Grand Prix d’Espagne !

Avec désormais 30 courses disputées sans inscrire de points, malgré une nouvelle 11e place, George Russell est le 6e pilote de l’histoire ayant disputé le plus de Grands Prix sans donc scorer une unité.

Et un de plus : même s’il s’en est fallu de peu, George Russell est tout de même toujours invaincu face à ses coéquipiers en F1 en qualifications, face à Robert Kubica ou Nicholas Latifi. 30-0 !

Ce premier Grand Prix de Toscane de l’histoire a été très agité : la dernière fois qu’une course avait été arrêtée par deux drapeaux rouges, c’était au Brésil 2016, une course émaillée de plusieurs averses.

C’est aussi la première fois depuis 2011 (Monaco et Canada) que deux Grands Prix d’affilée sont marqués par un drapeau rouge.

Lando Norris a été éliminé en Q2 et c’est un petit évènement : car jusqu’ici, le pilote McLaren avait toujours été en Q3.

C’est la première fois depuis le Grand Prix de Belgique, l’an dernier, que Pierre Gasly est éliminé en Q1 (c’était sa première course chez Toro Rosso en 2019).

Une semaine après sa victoire en Italie, Pierre Gasly a abandonné au premier tour au Mugello. Pour la petite histoire, une semaine après sa victoire à Monaco 1996, Olivier Panis avait aussi abandonné au Grand Prix suivant, au 1er tour, suite à un autre accrochage (Grand Prix d’Espagne 1996).

Antonio Giovinazzi demeure le seul pilote à ne pas avoir goûté à la Q2. Quant à Kimi Räikkönen, 20 ans après son premier test avec Sauber au Mugello, il a offert à Alfa Romeo son meilleur samedi (13e place sur la grille).

Mercedes

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less