Formule 1

Les statistiques après le Grand Prix de Hongrie

Verstappen, 100e poleman de l’histoire

Recherche

Par A. Combralier

5 août 2019 - 18:22
Les statistiques après le Grand Prix (...)

Max Verstappen a signé la première pole position de sa carrière, samedi dernier sur le Hungaroring.

Le pilote Red Bull est le 100e poleman de l’histoire de la Formule 1.

Max Verstappen avait raté, au Mexique l’an dernier, pour 28 millièmes, l’opportunité de devenir le plus jeune poleman de l’histoire. Ce record appartient toujours à Sebastian Vettel (Monza 2008, 21 ans, 2 mois et 11 jours). Charles Leclerc, le 99e poleman de l’histoire, était lui âgé de 21 ans, 5 mois, et 15 jours à Bahreïn, quand il a signé sa première pole.

Le plus vieux poleman demeurera, sans doute pour un long moment encore, Nino Farina (Argentine 1954, 47 ans).

Il s’agit seulement de la 4e pole de Red Bull depuis le début de l’ère hybride.

La dernière pole d’un moteur Honda remontait au Grand Prix d’Australie 2006. Jenson Button avait alors signé le meilleur temps en qualifications.

Max Verstappen est le deuxième Néerlandais à finir sur un podium en Hongrie, après un certain Jos en 1994 !

Une fois n’est pas coutume, Lewis Hamilton s’est qualifié… en deuxième ligne, à la 3e place. C’est seulement la 3e fois de la saison que le pilote Mercedes ne partait pas en première ligne.

Mais le Britannique s’est rattrapé le lendemain, en empochant sa 7e victoire sur le Hungaroring. Le tracé hongrois devient ainsi le plus fructueux dans la carrière de Lewis Hamilton, aux côtés de Montréal (7 victoires aussi).

8 victoires en 12 Grands Prix : Lewis Hamilton a éclaboussé cette première moitié de saison de son talent. Il est plus que jamais en lice pour égaler le record de victoires en une saison (13 victoires, record appartenant à Michael Schumacher, saison 2004, et à Sebastian Vettel, saison 2013).

Avec 81 succès, Lewis Hamilton n’est plus qu’à 10 unités du record de victoires de Michael Schumacher en Grand Prix. Il le dépassera certainement l’an prochain.

Lewis Hamilton a réalisé le dépassement final sur Max Verstappen à quatre tours de l’arrivée. C’est donc la deuxième fois en quatre courses (après l’Autriche) que la victoire se joue dans les quatre derniers tours !

Hamilton en est à 24 courses conclues d’affilée dans les points, la troisième plus longue série de l’histoire – le déclassement (provisoire) des deux Alfa Romeo à Hockenheim lui profite !

Pour la 5e séance de qualifications consécutive, Charles Leclerc a battu Sebastian Vettel (même si l’Allemand a subi deux avaries moteurs, au Red Bull Ring et à Hockenheim).

Au-delà du Monégasque (à partir de Carlos Sainz, 5e), tous les pilotes ont pris un tour de retard par rapport au leader. Et il s’en est fallu de finalement peu pour les deux Ferrari…

Valtteri Bottas peut se mordre les doigts : il n’a inscrit que quatre points en deux courses… Il n’a jamais fait mieux qu’une 3e place en Hongrie, en 2017.

Lors de cinq des six dernières courses, Lando Norris est parti au moins depuis la 8e place, ou mieux. C’est seulement à Hockenheim que le pilote McLaren a raté ses qualifications (élimination en Q1). De son côté, Carlos Sainz s’était qualifié en 8e position. C’est donc la deuxième fois de l’année que McLaren place ses deux voitures dans le top 8 sur la grille.

L’Espagnol a obtenu son meilleur résultat à Budapest (5e place).

Pierre Gasly a fini 6e sur le Hungaroring, comme l’an dernier, alors qu’il pilotait pourtant une Toro Rosso.

Kimi Räikkönen a fini à la 7e place à Budapest : c’est le meilleur résultat pour Alfa Romeo-Sauber depuis 2010 sur le Hungaroring.

Romain Grosjean est passé en Q3 pour le deuxième week-end consécutif… sur la Haas de Melbourne !

Mais le Français a subi un nouvel abandon en course : le 6e de l’année, d’ores et déjà, soit une course sur deux. Pour la troisième fois de l’année, Romain Grosjean a été le seul pilote à abandonner – et une fois de plus, non pas en raison d’une erreur de pilotage, mais d’une fiabilité décevante de la Haas (pression d’eau).

Daniel Ricciardo s’est seulement qualifié à la 18e place. C’est sa première élimination en Q1 depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne 2017.

C’est la quatrième fois de l’année que les deux Racing Point sont sorties dès la Q1.

Le Grand Prix de Hongrie 2019 fut le plus rapide de l’histoire sur le Hungaroring, puisque Lewis Hamilton a franchi l’arrivée en 1h 35 minutes et 3,796 secondes, battant le record de Michael Schumacher (de 2004) de 22 secondes.

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less