Formule 1

Les statistiques après le Grand Prix d’Allemagne

Kubica bat un record établi en 1968 par Lucien Bianchi

Recherche

Par A. Combralier

29 juillet 2019 - 18:32
Les statistiques après le Grand Prix (...)

Red Bull n’avait jamais gagné à Hockenheim dans son histoire. Max Verstappen a donc brisé cette mauvaise série hier au Grand Prix d’Allemagne, de la manière que l’on sait…

Avec 7 victoires au compteur, Max Verstappen rejoint au palmarès René Arnoux, Juan Pablo Montoya et un certain Daniel Ricciardo.

Max Verstappen a également réussi son 6e meilleur tour en carrière, soit autant que Jose Froilan Gonzalez, Mike Hawthorn, Phil Hill, Dan Gurney, Emerson Fittipaldi, Carlos Reutemann et Heinz-Harald Frentzen

Le pilote néerlandais a continué son impressionnante série de 20 arrivées consécutives dans le top 5.

Max Verstappen a réussi à placer une Red Bull sur la première ligne à Hockenheim : ce n’était plus arrivé depuis 2012. Mais le Néerlandais, après sept premières lignes, attend toujours sa première pole en carrière… Il s’approche du vieux record de Jean Behra (10 premières lignes sans aucune pole).

Cela fait trois courses d’affilée que Red Bull marque plus de points que Ferrari.

Honda était également à la fête à Hockenheim : le motoriste japonais a signé son premier double podium de l’ère hybride, grâce à Max Verstappen et la Toro Rosso de Daniil Kvyat. C’est le premier double podium de Honda, avec deux équipes clientes différentes, depuis le Grand Prix d’Australie 1988 (Prost-Senna sur McLaren-Honda ; Nelson Piquet, sur Lotus-Honda, avait assuré un triple podium). Il s’agit aussi du premier double podium de Honda (y compris avec une même équipe) depuis le Grand Prix du Portugal 1992 (2e place de Berger, 3e de Senna avec McLaren).

Il s’agit « seulement » de la deuxième pole position de Lewis Hamilton lors d’un Grand Prix d’Allemagne – la première avait été réussie il y a 11 ans.

Ferrari a connu un double désastre en qualifications. Sebastian Vettel a subi sa première élimination en Q1 depuis la Malaisie 2017. Mais le pilote allemand s’est repris d’une manière éclatante le lendemain, en remontant de la 20e à la 2e place.

4e sur la grille, Pierre Gasly a réussi ses meilleures qualifications en carrière ! Une performance vite oubliée le lendemain…

Le dernier podium de Daniil Kvyat remontait au Grand Prix de Chine 2016, lorsqu’il pilotait pour Red Bull. Le dernier podium (et le tout premier) de Toro Rosso avait lui été obtenu par Sebastian Vettel, qui s’était imposé en Italie en 2008, aussi sous la pluie.

6e de l’épreuve, Alexander Albon a obtenu son meilleur résultat en F1.

Kimi Räikkönen est passé à 15 millièmes de battre Pierre Gasly pour la 4e place en qualifications ! Cette 5e place sur la grille constitue la meilleure qualification d’une Alfa Romeo depuis le Grand Prix de Monaco 1985 (4e place d’Eddie Cheever).

Lance Stroll a réussi son deuxième top 4 en carrière, après son podium à Bakou il y a deux ans. Il a même brièvement mené le Grand Prix d’Allemagne, mais ne rentrera pas dans les livres d’histoire comme ayant mené un tour, puisque Max Verstappen l’a dépassé avant la ligne d’arrivée.

Après 14 éliminations consécutives en Q1, Lance Stroll était, la veille, enfin parvenu à se sortir du guêpier et à entrer en Q2 !

Sergio Pérez est passé en Q3 de son côté : c’est la première fois depuis Bakou qu’une Racing Point se qualifie dans le top 10. Le Mexicain a battu Lance Stroll lors de chaque séance de qualifications cette année. George Russell a réussi la même performance chez Williams, face à Robert Kubica.

Lando Norris a subi sa première élimination en Q1 en carrière, après quatre Q3 consécutives, dont deux cinquièmes places au Paul Ricard et au Red Bull Ring. De son côté, Carlos Sainz a assuré à McLaren son 5e « top 8 » en qualifications de la saison.

Robert Kubica a marqué le premier point de Williams cette saison, après les pénalités des deux Alfa Romeo (sous réserve que l’appel d’Alfa Romeo soit rejeté par la FIA). Le Polonais a marqué son premier point depuis le Grand Prix d’Abu Dhabi 2010, soit 8 ans et 258 jours plus tard. Cela bat le précédent record pour le plus grand écart de temps entre deux arrivées consécutives dans les points – record qui fut établi en 1968 par le grand-oncle de Jules, Lucien Bianchi (7 ans et 342 jours entre le Grand Prix de Belgique 1960 et le Grand Prix de Monaco 1968) ! Lucien se tua l’année suivante.

Maintenant que Williams a inscrit un point, toutes les équipes auront au moins scoré une unité en 2019. La dernière équipe à n’avoir inscrit aucun point dans toute une saison était Marussia, en 2015.

Comme l’an dernier, Romain Grosjean s’est qualifié à la 6e place à Hockenheim. Il s’agit de sa première Q3 depuis l’Espagne.

L’évènement est bien sûr passé inaperçu sur le moment, mais Red Bull a de nouveau battu le record de l’arrêt aux stands le plus rapide. A Hockenheim, Max Verstappen a pu changer de roues en 1,88 seulement au 46e tour, pour chausser des tendres ; le précédent record datait du dernier Grand Prix, à Silverstone (1,91 seconde, Pierre Gasly).

Il y a eu six abandons lors du Grand Prix, soit autant que lors des quatre courses qui avaient précédé.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less