Formule 1

Les revenus de la F1 chutent de 43 %, les équipes encaissent le choc

La F1 en perte de 380 millions de dollars

Recherche

Par Alexandre C.

26 février 2021 - 18:09
Les revenus de la F1 chutent de 43 (...)

Sans surprise, l’année 2020 a été rude financièrement pour la F1. Les chiffres complets pour 2020 ont été en effet dévoilés par Liberty Media et ils sont clairs et nets.

Les recettes ont chuté de 43 %, passant de 2,022 milliards de dollars en 2019 à 1,145 milliard l’année dernière. Du même coup, la F1 a subi une perte d’exploitation de 386 millions de dollars.

Pour rappel en 2019, la F1 avait réussi à dégager un profit encourageant de 17 millions de dollars.

Cette chute de revenus s’est bien sûr répercutée, mais à moindre échelle, sur les équipes.

Les équipes ont vu leurs paiements se réduire de 1,01 milliard de dollars à 711 millions de dollars l’année dernière,

Ainsi les structures comme Alfa Romeo-Sauber, Haas ou Williams ont été grandement fragilisées. On perçoit ainsi tout l’intérêt de bien faire tenir un calendrier à 23 Grands Prix cette année - et avec du public bien sûr pour maximiser les revenus.

Les revenus issus des promoteurs de courses ont donc drastiquement chuté : de 30 % des revenus totaux de la F1 en 2019, ils ne représentaient plus que 12 % l’an dernier.

« Les paiements des équipes ont diminué sur l’ensemble de l’année en raison de la contraction des revenus de la F1 et de l’impact associé sur le calcul des éléments variables des paiements des équipes » précise Liberty Media.

« Les paiements des écuries en 2020 comprenaient les frais uniques payés aux écuries lors de la signature des Accords Concorde. »

Par effet de balancement, les revenus issus des droits TV ont progressé de 30 à 55 % du total l’an dernier. Mais là encore, les diffuseurs ont moins payé que prévu, précise Liberty Media...

« Les revenus des droits TV ont diminué car la modification du calendrier a entraîné une baisse des redevances conformément aux termes contractuels de certains accords de radiodiffusion, ainsi que d’autres négociations contractuelles ponctuelles qui ont eu lieu en 2020 » précise Liberty Media.

Le règlement prévoit que si 15 Grands Prix au lieu au moins, les diffuseurs doivent payer l’intégralité des sommes – mais visiblement la FOM a consenti à une ristourne.

Les sponsors ont eux représenté 17 % des revenus totaux, contre 15 % l’an dernier. Enfin, le Paddock Club n’a représenté quasiment aucun revenu logiquement (il ne s’est tenu que sur un seul Grands Prix).

Quant aux coûts, précise Liberty Media, ils ont « ont diminué au quatrième trimestre et sur l’ensemble de l’année en raison de la baisse des coûts de fret résultant de courses moins nombreuses et moins coûteuses sur le plan logistique. »

« Nous voulons remercier nos employés et nos équipes de direction qui ont fait un travail formidable en naviguant et en opérant dans une année 2020 extrêmement difficile. SiriusXM a enregistré de très bons résultats annuels et a restitué plus de 1,8 milliard de dollars en capital aux actionnaires. La Formule 1 a terminé avec succès une saison de 17 courses avec un solide public. Nous souhaitons la bienvenue à Stefano Domenicali dans ses nouvelles fonctions de PDG » a déclaré Greg Maffei, président et PDG de Liberty Media.

De son côté Stefano Domenicali a rappelé tous ses efforts pour revenir à la profitabilité : « Nous prévoyons un calendrier de 23 courses record en 2021 et continuons à travailler avec les gouvernements, les promoteurs et les organisations locales pour naviguer dans les protocoles et les règlements COVID-19. Nous avons été ravis de voir des pilotes, des célébrités et des fans s’engager alors que nous avons accueilli une fois de plus le Grand Prix virtuel F1 Esports en 2021 et nous attendons avec impatience le début de la saison à Bahreïn le 28 mars. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less