Formule 1

Les résultats de McLaren ne montrent pas ses progrès

C’est l’avis de Gil de Ferran

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 avril 2019 - 16:05
Les résultats de McLaren ne montrent (...)

Sur le papier, on pourrait penser que McLaren vit un début de saison moins positif que l’année dernière. Avec 12 points inscrits contre 28 dans le même temps en 2018, elle paie surtout un peloton très serré, et une certaine malchance, entre fiabilité fragile et accrochages au départ.

Pour Gil de Ferran, le directeur sportif de l’équipe britannique, ces résultats ne sont aucunement le reflet de l’évolution de McLaren en un an, alors que le développement s’était très mal passé l’année dernière, et que l’équipe était moins capable d’être performante.

"Je pense qu’il y a eu des progrès" assure le Brésilien. "On le ressent au quotidien. Nous ne visons pas la victoire évidemment, mais on comprend mieux ce dont on a besoin et ce dont on a besoin d’une monoplace de Formule 1. Elle semble être un pas en avant par rapport à l’an dernier."

"Mais nous ne nous faisons clairement pas d’illusions. Nous savons encore qu’il y a beaucoup de travail devant nous. J’ai dit cela durant les essais hivernaux et lors des premières courses, et cet état d’esprit n’a pas changé. Il y a encore une longue route devant nous."

A Bahreïn, les deux voitures sont arrivées en Q3, tandis qu’elles ont été éliminées en Q2 à Shanghai. Pour Renault, la seule autre équipe à posséder le même moteur, c’est en Chine que les deux monoplaces ont atteint la dernière partie des qualifications. Mais de Ferran ne veut pas se focaliser sur son fournisseur moteur.

"Je ne vois pas ça comme ça. Je pense que Renault a fait du bon travail pour nous cette année en tant que motoriste, ils ont fait un pas en avant et nous ont proposé un moteur plus compétitif. Notre objectif est simplement d’avancer sans faire attention à qui est devant."

"Je conditionne même mon esprit comme quand j’étais un pilote, et certaines personnes aiment se concentrer sur un seul ennemi. Je ne pense pas comme ça. En tant que groupe, nous ne pouvons nous concentrer que sur ce que nous faisons et nous devons rester concentrés et avancer. On ne s’arrêtera pas avant d’avoir terminé premier et deuxième."

McLaren

expand_less