Formule 1

Les restarts animés au Brésil, une montée d’adrénaline bienvenue pour la F1

Ross Brawn et Daniel Ricciardo ont aimé la nouvelle règle

Recherche

Par A. Combralier

19 novembre 2019 - 11:29
Les restarts animés au Brésil, une (...)

Lors des deux relances de la course, après chaque période de voiture de sécurité, dimanche dernier au Brésil, Lewis Hamilton comme Max Verstappen ont longtemps attendu avant de rééaccélérer, afin de ne pas donner aux autres pilotes, derrière eux, une aspiration. Hamilton et Verstappen ont ainsi mis à profit la nouvelle règle prévalant sur les restarts : désormais, aucun dépassement n’est permis avant la ligne de départ, alors qu’auparavant, la ligne de voiture de sécurité, située avant la ligne de départ, était le juge de paix.

La manœuvre de Max Verstappen a été la plus spectaculaire : s’inspirant de ses années karting, le pilote Red Bull a littéralement fait du surplace pendant un long moment.

A chaque fois, ces manœuvres originales ont abouti à un restart très serré, aboutissant à plusieurs tentatives de dépassement. La FIA et Liberty Media se retrouvent ainsi confortés dans le changement de règle décidé cette année.

« Max Verstappen a été particulièrement solde au second restart, quand il a ralenti le peloton dans le but que personne ne puisse prendre son aspiration et ainsi remporter la victoire » a noté Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media.

« Ce fut un restart excitant et fascinant, qui sera analysé très attentivement. Le peloton était très regroupé quelques secondes avant le drapeau vert et par conséquent, le spectacle qui en a suivi fut formidable. Les pilotes se sont battus pour chaque position, et le moindre petit avantage s’est révélé décisif. »

« Sans aucun doute, nous allons examiner, prochainement, la possibilité de recréer dans les procédures ces conditions. C’est un concept intéressant. »

Ces départs enfiévrés ont plu également à Daniel Ricciardo, qui en a aussi profité pour gagner quelques places.

« C’était sympathique. Pouvoir dépasser à partir de la ligne d’arrivée, cela nous permet de ne pas réaccélérer trop tôt, et d’attendre jusqu’à la toute fin. Quand Lewis menait le premier restart, je pense qu’il a vu assez tôt que les autres étaient proches, donc il a ralenti de nouveau. J’adore tout ça, c’est bien. »

« Vous voyez les voitures bloquer les freins, ce peut être chaotique, mais bien sûr, ça vous donne tant d’adrénaline… ça rallume un peu d’adrénaline un peu en vous. »

C’est grâce à cette sérénité au moment du restart que Max Verstappen a ainsi pu remporter sa 3e victoire de l’année, d’une manière incontestable.

« Red Bull avait vraiment le meilleur package à Interlagos, mais Max était aussi dans une forme superbe » relève ainsi Ross Brawn.

« Il n’a pas tremblé, il a fait confiance à ses ingénieurs et stratèges, et il a eu le rythme, le pilotage, la puissance, la précision qu’il fallait pour gagner. »

« Des trois victoires de Max Verstappen cette année, c’est bien au Brésil que le package Red Bull-Honda était à son meilleur. Il semble avoir réduit, si ce n’est comblé, l’écart avec les rivaux. Il ne reste qu’une course, mais Red Bull et Honda ont posé un jalon important pour l’an prochain. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less