Formule 1

Les questions que l’on se pose sur la saison 2022 - 1ère partie

Vers une nouvelle hiérarchie, le duel Hamilton-Verstappen, Gasly

Recherche

Par Paul Gombeaud

10 janvier 2022 - 07:00
Les questions que l’on se pose sur (...)

La hiérarchie sera-t-elle totalement bouleversée cette année ?

C’est l’un des principaux sinon le principal objectif de la nouvelle règlementation mise en place en 2022 : resserrer la hiérarchie et améliorer le spectacle en piste en permettant aux pilotes de se battre davantage roue contre roue.

Avec des Formule 1 à l’aérodynamique simplifiée et les budgets plafonnés, les espoirs d’une compétition serrée sont bien là. Si une surprise à la Brawn GP en 2009 n’est jamais à exclure, les nombreuses restrictions du règlement rendent un tel scénario moins plausible. Le sport s’éviterait ainsi de débuter une nouvelle ère avec une ou deux monoplaces une seconde au tour devant le reste de la concurrence, même si 2021 a rappelé à quel point un duel pouvait être tout aussi palpitant.

Voir des écarts très proches entre les monoplaces permettraient en tout cas aux pilotes de se mettre davantage en avant. Nul doute que Verstappen et Hamilton seront performants par exemple, mais imaginez une seconde les voir lutter à armes égales avec les Ferrari, Mclaren ou encore Alpine. Le pilote redeviendrait un élément central de la performance en étant moins dépendant du niveau de performance de sa monoplace et le sport ne pourrait que s’en réjouir.

La F1 reste malgré tout une discipline de constructeurs et si les monoplaces étaient plus ou moins égales en début de saison, on peut imaginer les top teams tels que Mercedes ou Red Bull en mesure de développer leur concept et de progresser rapidement. Aux outsiders de savoir tirer profit de l’opportunité qui leur est offerte !

Verra-t-on un nouveau chapitre de la rivalité Hamilton / Verstappen ?

Et si 2021 n’était que le début de la rivalité entre Lewis Hamilton et Max Verstappen ? Après tout, les deux hommes se sont battus avec des voitures proches en termes de performance l’année dernière et les nouveaux règlements sont sensés allés encore plus dans ce sens. Ainsi, si la Red Bull et la Mercedes se valent, pourquoi ne pas les imaginer croiser le fer à nouveau ?

Bien sûr, d’autres écuries et pilotes pourraient se mêler à la lutte mais Hamilton et Verstappen semblaient un can au dessus du reste du plateau en 2021, et pas seulement grâce à leur monoplace. Si les deux champions du monde maintiennent le niveau de pilotage qui était le leur, rien n’exclut donc de les voir à nouveau en duel pour le titre.

Mais si un tel scénario se produisait, gare à de nouveaux accrochages et polémiques. Car même après avoir atteint son rêve de devenir champion du monde, difficile d’imaginer Verstappen changer son style de pilotage et de son côté, Hamilton a probablement des envies de revanche sur son rival. Nous sommes donc peut-être loin d’avoir fini de débattre sur cette lutte déjà historique en Formule 1.

Gasly rejoindra-t-il enfin un top team en 2023 ?

Depuis maintenant deux saisons, Pierre Gasly est considéré comme l’un des meilleurs pilotes du plateau, et 2021 a démontré une nouvelle fois à quel point le Français mérite cette considération. Mais l’avenir semble bouché pour lui chez Red Bull, qui a prolongé Sergio Perez pour 2022 et si le Mexicain apporte de nouveau satisfaction à son équipe cette année, il n’y a pas de raison que ça change en 2023.

Et même si AlphaTauri a été forte en 2021 avec la cinquième meilleure monoplace du plateau, Gasly ne peut pas envisager de remporter le titre à la régulière avec son écurie actuelle, qui restera quoiqu’il arrive dans l’ombre de Red Bull. Le Normand aura ainsi une position d’observateur cette saison, puisqu’il scrutera les performances des uns et des autres en attendant de voir si une place pourrait se libérer dans un top team dans un an.

On peut penser à Alpine où Alonso arrivera en fin de contrat dans un an, mais l’Espagnol entend déjà prolonger et l’écurie française pourrait offrir la place à Oscar Piastri, champion en titre de Formule 2 et membre de l’académie Alpine, si la place venait réellement à être vacante. McLaren pourrait être une option également, surtout si Daniel Ricciardo connaissait une nouvelle saison délicate, ou encore Aston Martin si Vettel venait à ne pas rempiler en 2023. L’avenir semble davantage bouché chez Ferrari, la Scuderia étant très heureuse de son duo actuel avec Leclerc et Sainz.

N’excluons pas non plus Mercedes. Lewis Hamilton y a certes un contrat jusqu’à fin 2023, mais nous l’avons vu, les rumeurs de retraite ne sont jamais bien loin concernant le septuple champion du monde britannique. Imaginer Gasly aux côtés de George Russell serait un bon moyen pour l’écurie allemande d’afficher un line-up à la fois jeune et très compétitif.

Dans tous les cas, et même si une place ne se libérait pas, Gasly semble assuré d’être encore en F1 en 2023, au pire chez AlphaTauri. Si tel était le cas, espérons pour le Français que la petite structure italienne continuera de lui fournir une monoplace lui permettant de temps à autre de lutter pour les podiums.

AlphaTauri

Mercedes

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less