Formule 1

Les pubs pour la cigarette électronique font débat en Formule 1

Comment réagir face à cette source de revenus ?

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 avril 2019 - 16:24
Les pubs pour la cigarette électronique

L’arrivée de British American Tobacco dans la liste des sponsors des équipes cette année, avec McLaren, a suscité quelques critiques au sein du paddock. Certains y voient de la publicité déguisée mais à Bahreïn, les MCL34 arboraient le logo de Vype, une marque de cigarettes électroniques.

Quelques directeurs d’écurie ont été interrogés sur le sujet, pour savoir notamment s’ils accepteraient eux-mêmes de signer un partenariat commercial avec une marque représentant des produits controversés.

"L’origine de l’argent m’intéresse peu, ça me va" a simplement répondu Franz Tost, directeur de Toro Rosso. Une réponse un peu étonnante lorsque l’on sait que son équipe appartient à Red Bull, qui ne souhaite certainement pas voir son image associée de près ou de loin au tabac ou à ses substituts !

Günther Steiner, directeur de Haas, explique qu’il n’a pas été approché par de telles marques et qu’il ne sait pas comment il réagirait si c’était le cas. Son équipe, sponsorisée par Rich Energy depuis le début de la saison, n’est en tous cas pas en recherche de partenaires de ce type.

"Pour l’instant, personne ne nous a approchés et si nous devions l’être, on y réfléchirait, mais ce n’est pas le genre de choses derrière lesquelles nous courons, ces alternatives aux cigarettes, donc nous gérerons cette question le jour où nous aurons le problème."

Frédéric Vasseur a refusé de commenter, arguant qu’Alfa Romeo n’est pas dans une situation similaire.

McLaren

expand_less