Formule 1

Les promoteurs du circuit de Rio pour la F1 déjà accusés de corruption

Rififi au Brésil !

Recherche

Par Olivier Ferret

30 juin 2019 - 12:14
Les promoteurs du circuit de Rio (...)

Avant même la construction de son nouveau circuit, le projet d’organisation du Grand Prix du Brésil de 2021 à Rio de Janeiro est empêtré dans une affaire de corruption.

Le président Jair Bolsonaro a récemment déclaré que le projet de Deodoro, un quartier de Rio, avait "99%" de chances d’accueillir la Formule 1 et ainsi priver Interlagos de son Grand Prix.

Mais les médias brésiliens ont enquêté sur le dossier et il pose de gros problèmes.

Globo indique que la société qui a remporté le contrat de construction et de gestion du circuit ne dispose que de 0,14% du capital requis pour pouvoir candidater officiellement.

"Rio Motorpark a 23000 euros de capital, mais l’appel d’offres public exige un minimum de 16 millions d’euros de capital," indique le journal.

Manoel Peixinho, professeur de droit administratif, ajoute : "nous sommes confrontés à l’un des plus importants cas de corruption liés à des appels d’offres publics à Rio de Janeiro."

"Dans l’environnement juridique, c’est ce qu’on appelle une entreprise qui n’est qu’un bout de papier."

Et il y a d’autres irrégularités. L’hôtel de ville de Rio aurait apporté près de 200 modifications à l’avis de marché public afin de permettre aux responsables de l’offre de Deodoro d’être éligibles et de réussir.

Le journal O Estado de Sao Paulo (ville où se situe Interlagos) a annoncé qu’une action civile avait été engagée devant le tribunal fédéral de la ville, le bureau du procureur affirmant que le processus d’appel d’offres avait été "dirigé pour favoriser une entreprise spécifique".

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less