Formule 1

Les pneus un cran plus tendre à Sotchi, un arrêt toujours d’actualité ?

Sotchi, un circuit plutôt... tendre pour les pneus

Recherche

Par Alexandre C.

22 septembre 2020 - 16:07
Les pneus un cran plus tendre à (...)

C’est un choix plus agressif que l’an dernier que Pirelli a fait à Sotchi : en effet, c’est la gamme la plus tendre possible des pneus (C3, C4, C5) qui sera amenée sur le tracé urbain. Pirelli explique avoir ainsi tenu compte du caractère très lisse de la piste (l’asphalte a mûri depuis l’inauguration du circuit en 2014), Sotchi étant une piste assez permissive au niveau des pneus.

De surcroît, à part le virage 3 (un gauche long de 750 mètres qui fait durement travailler le pneu avant-droit), il n’y a pas de virages imposant de très fortes énergies dans les pneus. Il faudra cependant tenir compte d’une adhérence relativement faible. Le reste des virages sont à 90 degrés principalement, à basse ou moyenne vitesse.

De ce fait, avec ces pneus plus tendres, il pourrait y avoir plus d’arrêts aux stands ou au moins une certaine variété stratégique. L’an dernier, avec les C2, C3, C4, il n’y avait eu forcément qu’un seul arrêt, même si 5 pilotes sur 15 avaient profité d’une voiture de sécurité pour s’arrêter une deuxième fois.

Mario Isola fait le point sur les inconnues de ce week-end, notamment en raison de cette gamme plus tendre de Pirelli.

« Le Grand Prix de Russie est l’un des rares événements de cette année à respecter son calendrier initial, qui est le même que celui de l’année dernière. Depuis lors, nous avons cependant décidé d’aller un cran plus tendre avec les pneus, afin d’offrir plus de vitesse et de relever un défi supplémentaire en termes de stratégie pneumatique. Grâce à la profondeur de sculpture réduite, qui a été introduite pour la première fois en 2019, la nomination des pneus C3, C4 et C5 plus tendres pour cette année devrait encourager l’utilisation des trois composés sans que les pilotes aient à les gérer intensivement pendant la course. »

« La stratégie de l’année dernière avait été fortement influencée par les neutralisations. De plus, les voitures de cette année plus rapides que jamais - donc les équipes auront certainement quelques inconnues à l’approche du Grand Prix de Russie de cette année. Cela étant dit, Sotchi n’est pas très exigeant avec les pneus, de sorte qu’une course avec un seul arrêt devrait encore être possible. Les équipes s’entraîneront pendant les essais libres pour déterminer si c’est toujours la solution la plus rapide, ce qui devrait être un choix populaire car les équipes ont tendance à viser un seul arrêt chaque fois que cela est possible. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less