Formule 1

Les pneus plus que le V6 ? Brawn explique la prestation ‘horrible’ de Ferrari

Sainz doit être ‘nerveux’ à l’idée de rejoindre Maranello

Recherche

Par Alexandre C.

31 août 2020 - 15:34
Les pneus plus que le V6 ? Brawn (...)

Ferrari a certainement enduré l’un de ses week-ends les plus difficiles de ces dernières décennies à Spa. 13e et 14e en qualifications, Charles Leclerc et Sebastian Vettel n’ont pu faire mieux en course, débordés mêmes par l’Alfa Romeo de Kimi Räikkönen.

La crise couve à Maranello. Quelles en sont les raisons profondes ? Et comment la résoudre ?

Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, et ancien de la maison Ferrari, a livré son opinion dans sa dernière chronique. Il vise l’exploitation des Pirelli pour expliquer la déroute italienne, mais pas seulement…

« Je me suis retrouvé dans une situation comme celle de Ferrari à Spa, lorsque les pneus ne fonctionnent pas, où la température n’arrive pas et où la baisse de performance est spectaculaire. »

« Peu importe ce que les gens disent du déficit qu’ils peuvent avoir avec le moteur suite aux clarifications techniques, on ne perd pas 1,3s par tour d’une année sur l’autre rien qu’avec cet élément. »

« Ils n’ont tout simplement pas pu mettre les pneus dans la fenêtre. Le fait qu’il faisait plus froid à Spa n’aurait pas aidé non plus. »

« Quand cela arrive, les performances diminuent et ont l’air horribles. S’ils parviennent à franchir cette étape et à remettre les pneus en état de marche, je pense que les performances se rétabliront en performance. Ils n’auront toujours pas la possibilité de gagner la course, mais cela deviendra plus respectable. »

Carlos Sainz, qui remplacera Sebastian Vettel à Maranello, est apparu bien dépité en observant les performances de sa future équipe à Spa. Le pilote McLaren n’a pas été plus verni que les pilotes Ferrari, puisqu’un problème d’échappement l’a empêché de prendre le départ. De quoi ajouter à sa nervosité selon Ross Brawn...

« Carlos Sainz n’a pas eu beaucoup de chance en Belgique ces derniers temps et il a encore tiré la courte paille car un problème de groupe motopropulseur a entraîné une panne d’échappement, ce qui l’a empêché de prendre le départ. »

« Cette année a été difficile pour lui, mais il est plutôt positif. C’est un personnage très fort, sa carrière n’a pas été facile après tout. Je l’ai toujours estimé, je pense que c’est un excellent pilote et qu’il va gérer cette situation. »

« Mais ce qui semblait être un rêve de passer chez Ferrari l’année prochaine ne se présente pas très bien pour l’instant et, inévitablement, il doit être nerveux quant à ses perspectives pour la saison prochaine. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less