Formule 1

Les pneus, la clé des passages en Q3 pour Russell et Williams F1

Il veut de nouveau y parvenir ce week-end en Hongrie

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 juillet 2021 - 11:56
Les pneus, la clé des passages en Q3 (...)

George Russell espère pouvoir profiter de ses bonnes performances habituelles du Hungaroring sans y être malchanceux ce week-end. Le pilote Williams F1 vise une troisième entrée consécutive en Q3.

"Je pense qu’il y a une chance raisonnable pour être honnête" a déclaré Russell. "Nous sommes allés en Q3 deux fois lors des dernières courses, et nous en avons raté une pour huit millièmes de seconde. Nous sommes globalement solides ici."

"Budapest est le circuit où j’ai eu le plus de malchance dans ma carrière, et c’est certainement la piste où j’ai été le plus rapide tout au long de ma carrière. Je ne sais pas quand les deux vont s’aligner pour faire un résultat décent."

Il s’inquiète juste du vent en Hongrie et de la sensibilité de sa FW43B : "Il y a eu des vents très calmes et des conditions stables pour les trois derniers événements, alors que c’est assez venteux ici, avec des rafales. Donc cela peut compenser notre rythme normal à Budapest par rapport à notre forme actuelle."

Russell sait que les qualifications seront cruciales sur un circuit où les dépassements ne sont pas évidents : "Nous allons tout mettre en jeu, comme nous l’avons fait récemment, et essayer de réussir samedi."

"Nous avons mis l’accent sur le dimanche. Mais je pense qu’ici, ça va se jouer dès les qualifications, donc nous allons faire de notre maximum dès le samedi après-midi et essayer d’obtenir un bon résultat."

Une saison sans points qui ne le frustre pas

Russell n’a toujours pas inscrit de points avec Williams malgré de nombreuses courses lors desquelles il a navigué aux alentours du top 10, dans une voiture qui ne le valait pas vraiment. Mais le Britannique reste philosophe : "Je suppose qu’on a ce qu’on mérite. En fin de compte, il y a eu des opportunités."

"Le seul où j’ai senti qu’on aurait dû marquer des points, vraiment, mais on ne l’a pas fait, c’était à Imola. Mais finalement, j’ai fini dans le mur. Et peu importe qui est à blâmer pour ça, j’étais dans la voiture et je n’ai pas fini la course. Donc c’est probablement la seule vraie opportunité qui a mal tourné."

Russell a été lui-même impressionné par ses résultats en qualifications, qu’il attribue en partie aux Pirelli 2021. Selon lui, la gestion des gommes par sa monoplace est responsable des difficultés le dimanche : "Nous avons fait des qualifications fantastiques, que j’attribue en quelque sorte aux nouveaux pneus."

"De nouveaux pneus qui peuvent gérer les limites de la voiture. Ce n’est que lorsque vous mettez le carburant, que les pneus se dégradent et que les températures sont vraiment à la limite haute, que nous commençons à lutter ou à revenir à notre rythme normal."

"Mais quand nous avons les pneus neufs sur la voiture, nous pouvons vraiment extraire plus que le potentiel. Et je pense que c’est pourquoi nous voyons ce grand écart entre les deux jours."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less