Formule 1

Les pneus et non le MGU-K : Mercedes F1 explique sa méforme d’Abu Dhabi

Les C5 de Pirelli en question

Recherche

Par Alexandre C.

17 décembre 2020 - 15:24
Les pneus et non le MGU-K : Mercedes F1

Mais qu’est-ce qui a bien pu provoquer la baisse de performance des Mercedes à Abu Dhabi ? En qualifications, Max Verstappen avait battu Lewis Hamilton comme Valtteri Bottas, et Lando Norris n’était même qu’à deux petits dixièmes…

Le MGU-K a tourné en mode bridé pour contrer une fiabilité décevante (en témoigne l’abandon de Sergio Pérez), mais ce n’est pas la seule explication.

James Vowles, le chef de la stratégie, a mis en lumière un autre facteur, décisif en F1 : la bonne fenêtre de fonctionnement des pneus.

« Une partie de l’explication est que nous avons sous-performé en qualifications cette année. La question est de savoir pourquoi. »

« Le composé C5, le plus tendre de la gamme Pirelli, est celui que nous avons utilisé à Abu Dhabi, et nous l’avions déjà utilisé à Sotchi. »

« C’est un pneu difficile à mettre dans la bonne fenêtre et je ne pense pas que nous ayons été tout à fait à la hauteur pour l’aligner parfaitement avec la piste et les conditions. Je pense que c’était en partie le problème, nous étions un peu plus lents. »

« En fait, le vendredi, nous avons fait un tour avec Lewis qui a été effacé parce qu’il est sorti des limites de la piste, mais il aurait été un peu plus rapide que ce que nous avons réalisé en qualification, c’est juste la preuve que nous n’avions pas tout à fait tout pour la qualification elle-même. »

« En fin de compte, je pense que nous n’avons pas été à notre meilleur niveau. »

La mauvaise utilisation des Pirelli a eu une conséquence claire sur l’équilibre de la voiture...

« En regardant l’équilibre de la voiture, nous étions juste en train de souffrir d’un terrible sous-virage et cette piste vous punit. En fait, c’est le pneu avant droit dont vous devez vous préoccuper. La plupart des pistes sont dominées par l’arrière, celle-ci est très problématique à l’avant droit à cause des virages que vous avez à Abu Dhabi, et qui nous ont ralenti. »

« Cela signifiait certainement que nous n’étions pas à notre meilleur dans la course et ce n’était pas notre intention d’avoir un équilibre orienté de cette façon. Est-ce que cela explique tout ? Je n’en suis pas sûr, mais en fin de compte, c’est ce qui explique la semaine. »

Quant au MGU-K, si Vowles reconnaît qu’il a été utilisé " avec précaution ", il n’en fait pas un facteur principal.

« Ce n’est certainement pas la raison pour laquelle nous avons perdu la course, que ce soit lors des qualifications ou en fait dimanche, c’est juste un élément qui explique pourquoi Red Bull était peut-être un peu plus devant que nous l’aurions souhaité. »

Mais la fiabilité de la pièce était bien en cause : Sergio Pérez n’était ainsi pas le seul menacé à Abu Dhabi, poursuit le chef stratégiste... George Russell, dans la Williams, était aussi concerné.

« Nous avons également eu quelques alertes quant aux problèmes de George pendant le week-end à Abu Dhabi. Par mesure de précaution, nous avons décidé de désactiver certains des réglages de puissance du MGU-K à certains moments du week-end seulement. Pour être clair, cela n’a pas affecté nos tours les plus rapides en qualification. C’est nous qui avons poussé au maximum. Nous n’étions tout simplement pas assez rapides sur les pneus. »

« Bien sûr, la performance perdue, en course, n’a pas été spectaculaire, elle était d’environ un dixième par tour et ce n’est pas un système que nous avons arrêté d’utiliser, nous l’avons juste utilisé moins que d’habitude. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less