Les pilotes Williams F1 sont heureux de retrouver Melbourne cette saison

Latifi n’y a encore jamais piloté, Albon veut rebondir après Djeddah

Recherche

Par Paul Gombeaud

5 avril 2022 - 15:33
Les pilotes Williams F1 sont heureux de

La Formule 1 va faire son grand retour à Melbourne ce weekend à l’occasion du Grand prix d’Australie, qui va donc accueillir une course de F1 pour la première depuis 2019, l’édition 2020 ayant été annulée juste avant le coup d’envoi des essais libres 1 en raison de la pandémie mondiale.

Le pilote Williams Nicholas Latifi était justement débutant cette année-là. S’il connaît déjà la ville de Melbourne, le Canadien va donc découvrir le circuit pour la première fois derrière le volant.

"Je suis très excité à l’idée de découvrir l’Albert Park. Je n’y ai pas encore piloté une Formule 1 même si j’ai pu explorer Melbourne en 2020 et j’ai adoré cet endroit. Le circuit a l’air très fun et les changements opérés sur le tracé ont l’air prometteurs. J’espère que ça améliorera la qualité de la course et que les fans auront droit à un Grand Prix excitant après une si longue attente."

Son coéquipier Alex Albon est tout aussi enthousiaste à l’idée de retrouver Melbourne, lui qui y avait couru en 2019 avec Toro Rosso (ex AlphaTauri). Le Thaïlandais aura cependant fort à faire ce weekend puisqu’il aura une pénalité de trois places sur la grille de départ suite à un accrochage avec Lance Stroll à Djeddah.

"Melbourne est une super ville et je suis très heureux d’y retourner après si longtemps. Les fans savent à quel point nous apprécions l’expérience en Australie et l’ambiance est toujours très bonne à l’Albert Park. Je suis convaincu que ce sera encore plus le cas cette saison après deux ans d’absence. Le circuit a subi des changements et j’ai hâte de voir comment la FW44 s’y comportera. Je sais que l’équipe aura à cœur de rebondir après le weekend compliqué de Djeddah et nous essayerons ainsi d’obtenir le meilleur niveau de performance possible."

Dave Robson, responsable de la performance chez Williams F1, évoque les défis qui attendent son écurie ce weekend.

"Courir de nouveau à Melbourne est une indication d’un retour progressif à la normale après la pandémie. C’était vraiment dommage de ne pas avoir pu nous rendre à l’Albert Park ces deux dernières années et nous sommes heureux d’y retourner, d’autant plus que le circuit a été modifié. Traditionnellement, la nature urbaine de ce circuit propose un défi technique et physique pour les pilotes et les dépassements n’y sont pas évidents. Les changements effectués et les zones de DRS en font potentiellement l’un des meilleurs circuits du calendrier de la Formule 1."

"Avec le retrait des anciens virages 9 et 10, il y a désormais une chicane de moins mais le circuit reste néanmoins composé essentiellement de virages lents et rapides. Il sera donc primordial d’y avoir une bonne stabilité au freinage et une voiture agile pour passer sur les vibreurs. La section très rapide entre les virages 8 et 11 sera moins exigeante au niveau des appuis, mais il ne faudra pas en enlever trop sur la voiture car ça pourrait être problématique pour les pilotes. Je m’attends à voir toutes le équipes expérimenter le vendredi."

"Pour rajouter davantage de complexité au weekend, Pirelli a fait un choix courageux en optant pour le C2, le C3 et le C5 pour ses composés, le C5 étant amené à servir pour les qualifications. Cela aurait demandé des réglages différents entre les qualifications et la course mais étant donné qu’il est impossible de changer quoi que ce soit le samedi soir, il sera crucial de trouver le bon compromis."

"Après notre weekend compliqué à Djeddah, nous souhaitons cette fois connaître un Grand Prix propre afin d’essayer d’extraire davantage de performance de la FW44. Le circuit propose un défi très différent de ceux de Bahreïn et de Djeddah et nous aurons une approche pragmatique."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos