Formule 1

Les pilotes tiendront le rythme d’un calendrier effréné… mais quid des mécanos ?

Ils seront bien loin de leur famille

Recherche

Par A. Combralier

13 juillet 2020 - 17:02
Les pilotes tiendront le rythme d’un (...)

Après un deuxième Grand Prix en une semaine, la F1 s’apprête à revivre un « triple-header », puisque le Grand Prix de Hongrie est prévu dans quelques jours maintenant. Bien sûr, le confinement a permis aux pilotes de recharger leurs batteries. Mais combien de temps tiendront-ils à ce rythme effréné ?

Lewis Hamilton, pour commencer, n’est pas inquiet pour lui, mais pour son équipe...

« Moi, en tant que pilote, je pense que nous pouvons faire beaucoup de courses consécutives, les trois jours entre sont définitivement suffisants. Je pense que c’est bien, mais il ne s’agit pas seulement de moi, il s’agit d’un grand groupe de personnes qui sont constamment sur la route et qui vont être éloignées de leur famille encore plus longtemps. C’est un tel défi de devoir rester dans sa bulle et de ne pas voir les gens. Ça va vraiment être lourd pour les membres de notre équipe. Je sais qu’ils aiment la course mais ils ont des familles qu’ils aimeraient voir, alors j’espère vraiment que les choses vont s’améliorer pour nous. »

« Mais je pense que nous y arriverons. Il n’y a rien que nous ne puissions pas réaliser si nous nous unissons tous. »

Valtteri Bottas a la même préoccupation que son coéquipier et se félicite, au moins, de devoir voyager moins longtemps que de coutume... L’avantage d’un calendrier en Europe…

« Du point de vue des pilotes, nous sommes vraiment engagés dans ce sport, comme tout membre d’une équipe, et nous aimons tout simplement la course, il est donc difficile de fixer une limite stricte du point de vue d’un pilote. Au moins, nous sommes en Europe, donc les distances à parcourir sont assez faciles, ce qui rend les choses plus aisées, donc les trois Grands Prix de suite, je ne les considère pas vraiment comme un problème. Mais il est certain que de nombreux membres de l’équipe ont une famille, des enfants en bas âge à la maison, et il n’est pas juste d’être si longtemps loin de leur famille. Mais c’est comme ça. »

Max Verstappen craint enfin une explosion des divorces dans les équipes !

« Je pense qu’après trois ou quatre semaines, il est bon de rentrer à la maison et de prendre un peu de temps libre. Pas seulement pour les pilotes mais surtout pour les mécaniciens, vous savez, avec une famille. Sinon, ils pourraient demander de divorcer et vous ne voulez pas que cela arrive ! Il est bon de rendre visite à sa famille et à ses amis et de savoir qu’il n’y a pas que la F1 dans votre tête. Parfois, il faut se détendre et penser à d’autres choses, parce que la F1 n’est pas tout. »

Max Verstappen a tout de même trois jours à tuer, entre ce lundi et ce mercredi... Va-t-il se remettre au e-racing ?

« Non ! J’en ai fait un peu trop, alors je suis en pause, une longue pause j’espère ! »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less