Formule 1

Les pilotes s’attendent à beaucoup glisser sur le nouvel asphalte d’Istanbul

Un défi similaire à celui de Portimao probablement

Recherche

Par Olivier Ferret

13 novembre 2020 - 08:03
Les pilotes s’attendent à beaucoup (...)

Les pilotes de Formule 1 s’attendent à devoir affronter une piste glissante pour la deuxième fois en trois courses ce week-end, à Istanbul

Un nouvel asphalte a été posé en préparation, comme ce fut également le cas à Portimao sur l’Autodromo do Algarve il y a trois semaines. Les pilotes avaient trouvé peu d’adhérence sur la piste "verte" au Portugal.

À la suite de leurs reconnaissances de la piste hier, plusieurs ont dit s’attendre à ce que la nouvelle surface d’Istanbul soit très similaire.

Alexander Albon faisait partie de ceux qui ont comparé la nouvelle surface au circuit de l’Algarve. "Sur la piste, ça avait l’air vraiment, vraiment sale. Cela me rappelle un peu Portimao avec ces circuits récemment refaits sur lesquels nous allons."

"Je pensais qu’ils allaient la roder car évidemment, à Portimao, les pilotes se sont plaints de la faible adhérence. J’ai donc pensé que le plan était de faire rouler des voitures sur la piste avant de venir ici. Mais je ne sais pas s’ils l’ont fait, car j’ai vu la voiture de sécurité en action et elle avait l’air de beaucoup glisser."

Carlos Sainz s’attend également à ce que l’adhérence soit primordiale sur ce goudron fraîchement posé.

"Il semble très nouveau, très glissant, cette nouvelle surface promet quelques surprises. Mais d’après ce que j’ai vu sur la piste, le tracé est évidemment toujours le même. Les virages et les formes sont toujours ce qu’ils étaient il y a dix ans et cela va, espérons-le, en faire la même expérience, aussi amusante à regarder que pour nous à piloter."

Très peu de courses majeures ont eu lieu sur le circuit depuis les dernières courses de F1 il y a neuf ans. Mais Esteban Ocon est impressionné par son niveau d’entretien et, optimiste, il estime que la piste produira une course mouvementée.

"J’ai parcouru la piste, elle est très bien entretenue. Il y a un nouveau tarmac, qui pourrait aussi rendre les choses intéressantes. Nous avons beaucoup appris dans ces conditions au Portugal et cela nous rend optimiste. Nous sommes clairement bien plus prêts pour ce type de conditions."

Ce que confirme Daniel Ricciardo, son équipier.

"Que ce soit le même asphalte ou légèrement différent, je pense qu’il y aura des similitudes," dit-il lorsqu’on lui a demandé de comparer Istanbul et Portimao.

"Et quand nous avons quitté Portimao et que nous l’avons digéré, les 72 heures qui ont suivi ce week-end, il y a eu certaines choses sur lesquelles nous nous sommes retournés et nous avons dit : ’Ouais, nous ferons cela différemment. Ou, si nous avions une autre chance, nous changerions ça’."

"Donc, nous prenons ce week-end comme probablement cette chance de réparer peut-être quelques petites erreurs que nous avons faites. Je pense que nous arrivons avec un un peu plus d’optimisme qu’il y a quelques semaines."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less