Les pilotes Red Bull et Ferrari sont partagés sur le dangereux tracé de Djeddah

Un défi très stimulant mais un danger au moindre virage qui se passe mal

Recherche

Par Olivier Ferret

27 mars 2022 - 10:42
Les pilotes Red Bull et Ferrari (...)

Il n’y a pas que la sécurité autour du paddock de Djeddah qui fait parler ce week-end en Arabie saoudite.

Pour la 2e année de suite, les pilotes de Formule 1 ont exprimé des sentiments mitigés à propos du circuit de la corniche de Djeddah après une séance de qualification semée d’incidents.

Nicholas Latifi a perdu le contrôle de l’arrière de sa Williams au virage 13 et a percuté les barrières à peine sept minutes après le début des qualifications, ce qui a provoqué la première des deux périodes de drapeau rouge.

En Q2, Mick Schumacher est sorti violemment dans les barrières à la sortie du virage 10 et a dû être transporté à l’hôpital après l’accident, tandis que sa Haas s’est cassée en deux – comme le prévoit la réglementation – lorsqu’elle a été récupérée. par la grue.

La VF-22 de Schumacher ne participera pas à la course ce dimanche, quel que soit l’état de l’Allemand en raison des dommages subis et du long travail de réparation à venir.

Le poleman, Sergio Perez, qui avait qualifié Djeddah de "circuit dangereux sans raison" lors du premier Grand Prix ici en décembre dernier – a été interrogé quant à savoir s’il estimait que de nouvelles améliorations de la sécurité étaient nécessaires.

"Je pense que c’est définitivement le circuit le plus dangereux du calendrier, ce n’est un secret pour personne," a déclaré le pilote Red Bull après les qualifications.

"Un tour rapide réussi ici, c’est énorme en termes de sensation. Cela demande vraiment beaucoup aux pilotes, aux voitures, aux équipes. Si vous vous trompez, cela peut être un énorme accident. Je ne sais pas s’il y a quelque chose que nous pouvons faire dans le virage 22/23 car c’est une section à très grande vitesse. C’est plus dangereux en course, mais après les qualifications, la dernière chose à laquelle je veux penser, c’est la piste. C’est usant nerveusement."

Son coéquipier chez Red Bull, Max Verstappen, a critiqué la conception de la piste, ses lignes droites sinueuses en particulier.

"L’année dernière, pour moi, j’étais assez content de la façon dont nous avons traversé le week-end en termes d’accidents parce qu’à certains endroits, comme avec Mick qui va à fond dans le mur, c’est extrêmement dangereux. De plus, les lignes droites ne sont pas entièrement droites car elles sont toutes un peu aveugles. Je ne comprends pas pourquoi vous avez besoin de concevoir un circuit comme ça si ça va être à fond de toute façon. Il faut le concevoir plus simplement. C’est juste plus sûr pour tout le monde."

Le duo de Ferrari, que Perez a battu pour la pole position, était à la fois partagé entre apprécier le défi de la piste et vouloir qu’elle soit plus sûre.

"Je suis entre deux sentiments. D’une certaine manière, j’aime la montée d’adrénaline qu’un tour de qualification vous procure ici," commente Carlos Sainz.

"Mais ici aussi, si vous vous crashez, ça fait aussi un peu plus mal qu’ailleurs car les murs sont plus proches et la vitesse est plus élevée. En tant que pilotes, nous sommes très confiants, car nous savons que la sécurité du cockpit est très élevée et lorsque vous voyez des incidents comme celui de Mick, cela nous donne un peu de tranquillité qu’à ces vitesses, la voiture est protégée car la FIA a fait un grand travail en nous donnant des cockpits très sûrs."

"Mais en même temps, cela vaut-il vraiment la peine d’avoir cet énorme accident alors que vous pourriez peut-être pousser les murs un peu plus loin ? Cela nous donnerait un peu plus d’espace pour ralentir la voiture si nous la perdons. C’est une discussion que nous devons avoir parce que c’est probablement un peu à la limite."

Leclerc ajoute lui que le défi proposé par ce circuit était "l’une des raisons pour lesquelles j’aime cette piste", mais admet que des améliorations en matière de sécurité pouvaient être apportées.

"Je ne peux pas cacher l’excitation que je ressens au volant sur cette piste, surtout sur un tour rapide, c’est incroyable. Mais la sécurité passe avant tout et nous pouvons peut-être faire quelque chose de mieux. C’est probablement nécessaire avant qu’un accident plus grave n’arrive."

Ferrari

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos