Formule 1

Les pilotes partis en tendres ont été sévèrement sanctionnés en course

Pirelli reste en Autriche pour des tests avec AlphaTauri

Recherche

Par Alexandre C.

5 juillet 2021 - 13:46
Les pilotes partis en tendres ont (...)

C’est sur une stratégie à deux arrêts aux stands (mais avec un dernier arrêt à 8 tours de la fin pour signer le meilleur tour) que Max Verstappen s’est imposé hier en Autriche (médiums-durs-durs). Le reste du podium, Lando Norris comme Valtteri Bottas, a bien fait un seul arrêt aux stands (médiums-durs).

Au niveau de la stratégie, il est très clair que les pilotes étant partis en tendres ont bien plus souffert que les autres. Pierre Gasly a fait du mieux possible pour finir seulement 9e, tandis que les deux Aston Martin F1, qui partaient aussi en tendres, ont fini hors du top 10. Les quatre pilotes partant en tendres se sont bien arrêtés deux fois.

Deux pilotes sont partis en durs et cela a payé : Carlos Sainz a fini trois places devant Charles Leclerc, tandis que Kimi Räikkönen n’était pas si loin du top 10 avant son accrochage avec Sebastian Vettel. Le premier relais de Carlos Sainz en durs, de 48 tours, a été impressionnant tout particulièrement.

Au final, 8 des 19 classés se sont arrêtés deux fois, dont deux pilotes dont le top 4.

Les températures plus fraîches (32 degrés sur la piste) ont aidé à limiter la dégradation thermique en course.

Mario Isola se félicite du pari de Pirelli d’amener des pneus un cran plus tendre au Red Bull Ring ce week-end, ce qui a surtout pénalisé les pilotes étant partis en tendres plus que révolutionné la physionomie de la course.

« Nous sommes heureux que notre décision de varier les nominations pour l’Autriche ait donné lieu à deux courses dissemblables, le deuxième Grand Prix ayant un rythme et un caractère très rapides par rapport au premier. Les températures de piste étaient considérablement plus fraîches que lors des qualifications, ce qui a évidemment eu un effet sur l’usure et la dégradation des pneus, favorisant les composés plus tendres et prolongeant les relais. En conséquence, nous avons vu un bon mélange de stratégies à un et deux arrêts ; avec un arrêt unique nécessitant encore un certain degré de gestion des pneus pour maintenir la performance sur la longueur de chaque relais, tandis qu’une stratégie à deux arrêts était la stratégie gagnante. Félicitations à Max Verstappen et Red Bull pour une course stratégique parfaite où leur rythme leur a permis de s’arrêter deux fois sans jamais perdre la tête. »

« Nous restons maintenant au Red Bull Ring pour une troisième semaine afin de poursuivre le programme d’essais des pneus 18 pouces 2022 pendant deux jours avec AlphaTauri, mardi et mercredi. »

Pour en savoir plus sur le Grand Prix d’Autriche et la F1, retrouvez la nouvelle émission de Nextgen-Auto.com, ’Grand Prix’, demain à 20h30 !

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less