Formule 1

Les pilotes ne croient pas en l’influence des pubs pour la e-cigarette

Tout n’est pas forcément mauvais avec ces initiatives

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 avril 2019 - 17:36
Les pilotes ne croient pas en l’influence

Le débat sur la cigarette électronique a été ravivé par la présence de groupes cigarettiers, de retour en Formule 1, chez McLaren et Ferrari.

British American Tobacco, qui sponsorise l’équipe britannique, a mis en avant sa marque Vype à partir du GP de Bahreïn, un producteur de cigarettes électroniques. Interrogés sur le risque pour les enfants de voir de tels noms, les pilotes de F1 sont sceptiques.

"Oh mon Dieu. Je vais ramer sur celle-là" plaisante Grosjean au sujet de la question, quelque peu complexe, qui lui a été posée à Shanghai.

"Je suis le premier à dire à mes amis d’arrêter de fumer et je leur dis à plusieurs reprises et j’en suis très fier. Je pense que les e-cigarettes sont peut-être moins mauvaises. S’ils veulent sponsoriser la Formule 1, pourquoi pas."

Il compare ces évolutions apportées par les groupes cigarettiers à celles recherchées par les compagnies pétrolières : "Je travaille avec Total depuis de nombreuses années, une compagnie pétrolière en France ou à l’étranger, nous avons fait des expériences étonnantes ensemble et l’on pourrait dire que le pétrole n’est pas bon pour l’environnement et ainsi de suite, mais je pense que des compagnies comme Total essaient de faire beaucoup pour l’environnement et simplement pour produire du pétrole."

"Donc je ne sais pas grand-chose sur les e-cigarettes pour être honnête, mais si c’est mieux pour des raisons de santé et si c’est moins odorant aussi... Vous savez, nous venons de monter les escaliers et ça sentait horriblement la cigarette. Pareil dans les aéroports, la première chose que tout le monde fait en sortant, c’est fumer sa première cigarette et ça pue. Cela peut être un bon progrès, c’est bien, et si ça aide notre sport, c’est encore mieux."

Sergio Pérez s’est trouvé sans rien à ajouter à cette réponse et s’est amusé de la belle réponse du Français : "Oui, Romain a fait du bon travail avec celle-là."

Kimi Räikkönen estime qu’il n’est pas concerné par les législations concernant l’affichage de marques portant sur la cigarette électronique, mais juge que ses enfants ne seront pas influencés par l’éventuelle publicité faite autour de ces produits : "Non, je n’ai aucun problème."

"Je ne vois pas le lien entre le fait que mon fils puisse voir de la publicité sur l’un ou l’autre, peu importe qu’il s’agisse d’alcool ou de cigarettes, et ses choix. C’est ce que je crois. Est-ce que cela a affecté mes choix quand j’en ai vu dans le passé ? Les règles sont les règles, et le fait de pouvoir le faire ou non ne me concerne pas, mais je n’ai pas de soucis."

Grosjean conclut en rappelant que la publicité pour le tabac a longtemps existé en Formule 1 et n’a pas poussé tous les passionnés à fumer : "Ce que dit Kimi est juste, parce que nous avons regardé la Formule 1 quand il y avait beaucoup de publicité pour les cigarettes sur les voitures. Williams, Jordan, Ferrari et McLaren en avaient. Je n’ai jamais fumé de toute ma vie, mais j’ai regardé beaucoup de courses et je ne pense pas qu’il y ait de lien."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less