Formule 1

Les pilotes McLaren veulent oublier la Russie et profiter du Nürburgring

En y espérant une meilleure fortune qu’à Sotchi

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 octobre 2020 - 17:48
Les pilotes McLaren veulent oublier (...)

Carlos Sainz connaît une saison 2020 difficile, en dépit de bons résultats comme sa deuxième place à Monza. Pris dans un accident au Mugello, il est sorti de piste après une erreur en Russie et reste sur une série de deux abandons qui n’est pas sans le frustrer.

"C’est très frustrant, surtout quand vous faites vous-même une erreur. Toute la saison a été assez difficile, nous n’avons pas vraiment été constants" reconnaît l’Espagnol, qui est ravi de venir courir au Nürburgring.

"C’est bon d’être ici. Même s’il fait froid et qu’il pleut, j’ai apprécié la reconnaissance de la piste. Ce sont des circuits comme celui-ci qui nous manquent vraiment. Nous ferions mieux de revenir sur des circuits comme ça. Nous n’aurions vraiment jamais dû quitter ce circuit et j’espère que nous y viendrons plus souvent."

Lando Norris est également heureux de disputer une course de F1 sur le Nürburgring : "J’ai adoré piloter dans les catégories inférieures ici. Le circuit a tout ce qu’il faut" a déclaré le Britannique, qui espère avoir réglé ses problèmes de direction rencontrés lors du Grand Prix de Russie.

"Nous les avons analysés, nous avons vu quelque chose, mais nous ne pouvons pas encore vraiment mettre le doigt dessus. C’était la première fois que cela me dérangeait, mais nous avons corrigé le problème et nous espérons ne plus jamais l’avoir."

Malgré ce mauvais week-end en Russie, Norris est toujours en lutte pour la quatrième place du championnat, derrière les deux Mercedes et Max Verstappen, et il reconnaît que c’est de là qu’il tire sa motivation.

"Nous avons eu un très bon début d’année, je pense que nous avons tiré le meilleur parti des premières courses et l’équipe a pris un très bon départ, surtout de mon côté, ce qui m’a donné des ailes lors des premières courses."

"Mais Renault est devenu très fort vers le milieu de la saison. J’ai peut-être fait quelques erreurs de plus ici et là et certains circuits ne nous conviennent pas autant qu’à Renault. Nous faisons tout pour maintenir notre position mais ce n’est pas simple."

"Un week-end, nous pouvons être légèrement en avance, le suivant nous pouvons être légèrement en retard, donc nous essayons juste de limiter la casse lorsque nous sommes en retard, mais aussi des fois où nous avons une voiture plus rapide et où nous pouvons marquer ces plus gros points."

Norris y trouve de quoi booster son état d’esprit : "Je suis très enthousiaste, c’est bien de pouvoir profiter de chaque week-end avec ces possibilités, et avec cet objectif qui vous motive un peu plus, en pensant à des choses comme ça. C’est quelque chose qui me motive et qui me fait attaquer encore davantage."

"Nous avons commencé avec un très bon package qui a pris un certain temps à comprendre, et ce développement que nous avons maintenant, ce sont des choses qui viennent du début de la saison et la compréhension de la voiture est de mieux en mieux chaque week-end".

McLaren continue en effet à travailler sur l’évolution de sa monoplace, qui avait reçu en Russie un aileron avant revisité pour la course. Cela a été bénéfique à l’équipe britannique et à Norris : "Cette voiture, et globalement celles d’aujourd’hui, sont très difficiles à comprendre, à exploiter et à développer."

"Nous avons introduit des nouveautés le week-end dernier en Russie et ce week-end, nous avons une évolution de la voiture. Mais ce n’est toujours pas quelque chose qui va nous mener à la deuxième place du championnat."

"Il s’agit d’essayer de tout mettre bout à bout, de s’assurer que tout fonctionne correctement et d’essayer de maximiser un ensemble qui, espérons-le, sera un peu meilleur."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less