Formule 1

Les pilotes Haas F1 sont encore dans le flou sur leur avenir

L’arrivée de Pérez sur le marché est une donnée nouvelle

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 septembre 2020 - 15:12
Les pilotes Haas F1 sont encore (...)

L’avenir des pilotes Haas F1 est plus que jamais au centre des conversations et rumeurs ce week-end au Mugello, alors que Sergio Pérez s’est placé hier sur un marché des transferts où l’on trouve déjà Nico Hülkenberg et trois pilotes de la Ferrari Driver Academy.

"Je vais faire de mon mieux et nous verrons ensuite ce qui se passera" a déclaré Romain Grosjean ce jeudi en Italie. "L’équipe s’est d’abord concentrée sur les Accords Concorde et, à cause des triples courses, nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour discuter."

Du côté de Kevin Magnussen, l’heure est également à la prudence, mais aussi à l’espoir de trouver possiblement refuge ailleurs : "J’ai appris que l’on ne sait jamais ce qui peut arriver. Il existe de bonnes équipes sur le marché, qui est très compétitif. Les pourparlers n’ont pas encore débuté, nous verrons quand ils commenceront."

En attendant 2021, c’est sur le circuit de Mugello que s’écrit le prochain chapitre de cette saison 2020, avec le Grand Prix de Toscane ce week-end. Les pilotes Haas sont heureux de disputer une course sur un nouveau circuit, dont les caractéristiques sont celles d’un tracé plus classique.

"Le circuit est cool" poursuit Grosjean. "Avec la nouvelle génération de voitures, ce sera vraiment génial. Dépasser ne sera pas très facile, et nous aurons besoin d’une voiture stable dans les virages à grande vitesse."

"C’est bien de voir un circuit avec des bacs à gravier et sans dégagements en asphalte. Je pense que la FIA dispose des bons outils pour analyser si ces dégagements répondent aux exigences."

Très heureux du succès de son compatriote Pierre Gasly à Monza la semaine dernière, Romain Grosjean admet qu’il a ressenti a posteriori une pointe de jalousie, mais que celle-ci n’éclipse aucunement la joie de voir un autre pilote français gagner.

"J’étais vraiment heureux pour Pierre. J’étais aussi un peu jaloux car j’ai été proche de la victoire trois ou quatre fois et il n’y a pas eu de vainqueur français depuis longtemps. Mais je suis sincèrement heureux pour Pierre, il le mérite et je pense qu’il a fait un travail exceptionnel."

Il espère désormais que cette victoire va populariser la F1 dans l’Hexagone : "C’était une grande chose en France. J’espère que les audiences TV et le nombre de fans vont augmenter encore davantage. Mais je pense que le principal est de faire le spectacle en F1 et d’avoir plus de courses comme Monza."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less