Formule 1

Les pilotes Ferrari ne voulaient pas courir en Belgique

Une visibilité insuffisante et une situation trop dangereuse

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 août 2021 - 21:08
Les pilotes Ferrari ne voulaient (...)

Comme beaucoup d’autres pilotes, Charles Leclerc gardait un goût d’inachevé après le Grand Prix de Belgique, qui s’est résumé à quelques tours derrière la voiture de sécurité à Spa-Francorchamps.

"C’est une fin de week-end étrange, de ne pas avoir eu une vraie course" regrette le Monégasque. "Surtout, c’est dommage pour tous les fans qui sont venus nous voir courir."

"Je tiens à remercier tous ceux qui sont restés dans les tribunes en espérant que les conditions s’amélioreraient. Ce n’était sûrement pas facile et j’ai un immense respect pour chaque personne qui est restée ici avec nous."

Leclerc est en tout cas formel, il était impossible de rouler aujourd’hui : "Les conditions de piste n’étaient pas si mauvaises pour l’eau stagnante, mais en termes de visibilité, c’était un désastre."

"Je ne voyais rien devant moi et c’était une bonne décision de ne pas lancer la course pour assurer notre sécurité, compte tenu de l’intensité de la pluie aujourd’hui."

Le pilote Ferrari se concentre désormais sur la suite du championnat, à commencer par le Grand Prix des Pays-Bas dimanche prochain : "Notre prochaine course est aux Pays-Bas dans quelques jours."

"Un beau challenge, étant donné que nous devrons tous nous adapter et essayer de trouver le meilleur réglage possible pour cette nouvelle piste dans les plus brefs délais. L’une de nos faiblesses est la performance sur le mouillé, nous allons donc travailler à l’améliorer au cours des prochaines semaines."

Carlos Sainz soutient aussi la décision de Michael Masi et de la direction de course : "Évidemment, c’est vraiment dommage que nous n’ayons pas pu faire un peu de spectacle pour les fans courageux qui ont bravé le mauvais temps et pour les gens chez eux."

"Malheureusement, nous ne pouvions rien faire, car la visibilité était trop mauvaise pour nous permettre de courir. Pour moi, c’est aussi dommage car nous aurions pu essayer de rattraper quelques places depuis ma position sur la grille, mais la sécurité doit toujours être la priorité."

Lui aussi veut passer à la course suivante : "Il est maintenant temps de tourner la page et heureusement, vendredi, nous serons déjà de retour en piste à Zandvoort. J’attends avec impatience ma première course là-bas en Formule 1."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less