Formule 1

Les pilotes Ferrari gardent confiance malgré des temps médiocres

Le travail accompli pourrait payer dès les qualifications

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 juillet 2020 - 19:07
Les pilotes Ferrari gardent confiance

Avec les évolutions apportées par Ferrari pour le Grand Prix de Styrie, on pouvait attendre à voir une Scuderia en progrès lors des premiers essais, destinés notamment à évaluer un aileron avant retouché.

La possibilité que la grille de départ soit constituée par le classement des essais libres 2 à cause de la pluie laissait également espérer que l’équipe italienne allait montrer ses capacités en cette première journée de la deuxième course de la saison.

Certes, d’autres teams ont semblé frileux et ont vraisemblablement parié sur des qualifications disputées dimanche matin, mais les résultats signés par Charles Leclerc et Sebastian Vettel n’ont rien de rassurant pour la suite du week-end.

Seizième entre deux Williams, l’Allemand a raté ses tours en pneus tendres et a donc terminé loin dans le classement, mais il assure avoir trouvé une voiture nettement différente à piloter par rapport à celle de la semaine dernière.

"Toute la journée, et dès le début, c’était une voiture différente et j’ai pu en prendre la mesure" a déclaré le quadruple champion du monde. "Ce n’est pas possible de comparer les deux car il y a une différence énorme et j’espère que ça va rester comme ça."

"Si l’on regarde la feuille des temps, j’ai eu un tour annulé et ce n’était pas une bonne journée pour les chronos, mais je pense que certains ont prévu la pluie et se sont préparés au cas où il pleuve pour la qualification."

Il confirme que Ferrari n’a pas cherché à effectuer des tours de qualification, malgré le risque de voir les résultats du jour être conservés pour déterminer la grille dimanche.

"Je pense que de notre côté, le principal était d’étudier les évolutions apportées donc étape par étape, nous avons ajouté des pièces et ça a semblé positif. Je pense que nous devrons trouver la fenêtre de fonctionnement qui convient le mieux à la voiture."

"Nous avons essayé différentes choses, donc on doit désormais faire le travail d’analyse habituel, et j’ai essayé beaucoup de choses au niveau des freins, je dois encore avoir un meilleur rythme, surtout après le week-end dernier, mais je me sens déjà bien mieux."

Du côté de Leclerc, la neuvième place en pneus tendres ne semble pas positive, mais le Monégasque reste confiant et sous-entend que Ferrari n’a pas fait de tour de qualification à vide.

"Je pense que l’on a trouvé de bonnes choses avec beaucoup de carburant en fin de journée, surtout lors du dernier relais, donc c’est positif" a déclaré Leclerc. "On verra demain ou après-demain, selon la météo, si nous sommes capables de gagner à vide le temps que l’on a gagné avec le réservoir plein."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less