Formule 1

Les pilotes espèrent que le nouveau règlement attirera des équipes supplémentaires en F1

Romain Grosjean attend d’être à 2022 pour juger le règlement

Recherche

Par A. Combralier

14 novembre 2019 - 17:04
Les pilotes espèrent que le nouveau (...)

Le règlement 2021, dévoilé à Austin, paraît convaincre le paddock de son bien-fondé. En conférence de presse sur le circuit d’Interlagos, plusieurs pilotes ont ainsi souligné tout le bien qu’ils pensaient de l’approche définie par la FIA et la FOM pour le futur du sport.

« Il y a beaucoup de bonnes choses qui semblent intéressantes dans le nouveau règlement » s’est ainsi félicité Valtteri Bottas pour Mercedes.

« En fait, si les voitures se comportent, sur le plan aérodynamique, comme elles sont censées se comporter sur le papier, les batailles entre les équipes seront rapprochées, bien plus rapprochées. »

« Les quelques restrictions aérodynamiques dans le design des voitures… je pense que cela nous permettra de voir un peu moins de ces grandes différences de performance entre les équipes. »

« Il y a beaucoup de bonnes choses, que j’ai hâte de découvrir. J’ai hâte de finalement conduire ces voitures, de connaître leur ressenti, de voir à quoi ressembleront les courses. »

« Ce sont des pas dans la bonne direction et j’espère vraiment que ça encouragera de nouvelles équipes à arriver en F1, parce que je pense que plus on aura de F1 sur la grille, plus ce sera amusant en course. »

Fort justement, deux projets, Campos Racing et Panthera Team Asia, ont fait part de leur intérêt pour entrer en F1 à moyen terme. Aligné sur la vision de Valtteri Bottas, Daniel Ricciardo, pour Renault, espère lui aussi que la F1 comptera à l’avenir 22 ou 24 voitures.

« Ce pont est important. Cela me rappelle la saison 2008 de la Formule Renault, il y avait 48 voitures et seulement 42 emplacements sur la grille, donc certaines voitures ne s’étaient pas qualifiées. Avoir une grille aussi ample, pleine de voitures et de compétiteurs, c’était vraiment excitant. »

« Si ces changements encouragent plus d’équipes à arriver en F1, alors, cela donnera des opportunités à d’autres pilotes d’obtenir un baquet en F1, et cela apportera aussi plus de concurrence dans le peloton et plus de spectacle. Je pense que c’est assez sympathique. »

Ce concert de louanges a été tempéré par une voix importante du paddock, celle de Romain Grosjean (secrétaire du GPDA, le syndicat des pilotes). Le pilote Haas croira pleinement dans le nouveau règlement quand il en aura vu les effets concrets, fin 2021.

« C’est un pas dans la bonne direction. Est-ce que cela suffira ou pas ? Seule la piste, seule la saison 2021, le diront. Certaines équipes voudront des budgets plafonnés moins restrictifs, d’autres voudront le contraire. »

« Peut-être que 2021 ne sera pas la bonne première saison pour juger ce nouveau règlement, parce que c’est en 2020 que nous développerons les voitures. Mais à partir de 2022, voyons ce que ce règlement amène. Je pense que ça ne peut être que du positif. »

« C’est une première étape. Peut-être que ce règlement pourra être affiné. Mais c’est bien, et avoir plus d’équipes, ce serait mieux aussi. Il faudrait aussi avoir plus de jeunes en F1, et plus de compétition, pour ne pas toujours voir les mêmes gagner. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less