Les pilotes de F1 s’attendent à ’la course la plus difficile de l’année’ à Singapour

"Les bosses risquent de nous faire mal avec ces F1 rigides"

Recherche

Par Franck Drui

19 septembre 2022 - 08:28
Les pilotes de F1 s'attendent à (...)

Si les pilotes de Formule 1 attendent avec impatience le retour de leur sport à Singapour pour la première fois en trois ans, ils reconnaissant que cela pourrait s’avérer une course encore plus éprouvante que d’habitude.

La F1 roulera sur le circuit de Marina Bay pour la première fois depuis 2019, les deux dernières éditions du Grand Prix de Singapour ayant été annulées en raison de la pandémie de Covid-19.

Elle a la réputation d’être l’une des courses les plus difficiles en F1. Bien qu’elle se tienne a nuit, les températures ambiantes restent élevées, tout comme l’humidité, des conditions extrêmes pour les pilotes pendant presque deux heures, avec un niveau de concentration élevé à maintenir sur une piste bosselée, entre les murs.

Et c’est bien les bosses qui pourraient rendre cette édition particulièrement pénible compte tenu de la suspension plus rigide utilisée par la génération actuelle de F1, dotée de 18 pouces aux flancs plus bas et donc moins absorbants.

Pour Pierre Gasly, qui était malade avant le Grand Prix d’Italie, "il faudra bien dormir sur place, ne pas se laisser perturber par le décalage horaire et se remettre physiquement en forme après chaque journée de roulage."

"Nous savons que ce sont des conditions très extrêmes. Les bosses risquent de nous faire mal avec ces F1 rigides. Mais c’est une piste que j’aime, honnêtement. J’adore cet endroit, cet endroit m’a manqué ces dernières années et j’ai hâte d’y aller."

Carlos Sainz prédit lui une manche très éprouvante à Singapour.

"Ça va être une course difficile, à la fois mentalement et physiquement avec les bosses et la chaleur, les rebonds. Je pense que ce sera la course la plus difficile de l’année. Ce sera pire qu’au Grand Prix d’Azerbaïdjan pour les bosses, en terme de marsouinage et de rebond cela pourrait se manifester à nouveau."

"Ce sera aussi un énorme défi de faire un bon tour en qualif avec un bon réglage pour la course avec la quantité de rebonds qu’il y a dans ces F1 sur ce genre de tracés."

Esteban Ocon craint lui les bosses avant tout.

"Ça va être très bosselé avec ces F1, un gros défi pour nous, je pense, très dur physiquement. J’adore Singapour, mais la piste elle-même n’est pas ma préférée, je dois dire. Ces F1 sont rigides comme des karts et sur les vibreurs ça va être délicat. Ça ne va pas être amusant tout le temps mais nous sommes prêts à relever le défi."

"Ça va être intéressant aussi de voir qui choisit quoi en termes de réglages. Si vous optez pour une voiture qui est saine et facile ou si vous optez pour une voiture plus pointue mais qui donne un peu plus de performance, c’est toujours un compromis sur un circuit urbain."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos