Les pilotes Alpine F1 n’ont pas souffert du marsouinage au Canada

Une douleur à 2 sur une échelle de 10 pour Alonso et Ocon

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 juin 2022 - 14:21
Les pilotes Alpine F1 n'ont pas (...)

Les pilotes Alpine F1 n’ont pas été les plus à plaindre cette saison en matière de marsouinage. L’A522 est une monoplace saine à ce niveau, et l’équipe avait rapidement réussi à maîtriser ce phénomène lors des essais hivernaux.

Otmar Szafnauer, le directeur de la structure française, a confirmé que ses pilotes, Fernando Alonso et Esteban Ocon, n’avaient pas subi de manière violente le marsouinage sur le Circuit Gilles Villeneuve, lors du Grand Prix du Canada. Il est toutefois heureux que la FIA se penche sur le problème, après un Grand Prix d’Azerbaïdjan marqué par ce souci.

"C’est à la FIA d’aider sur toutes les questions de sécurité, et je suis sûr qu’ils examinent la question. Il y a un processus qui doit être suivi et je suis sûr qu’ils le feront" a déclaré Szafnauer, qui a vu une nette amélioration au Canada. "Je n’ai pas vu beaucoup de marsouinage en piste."

"Nous avons demandé à nos pilotes, sur une échelle de 1 à 10, 10 étant le pire avec un marsouinage insupportable, et 1 étant rien du tout, et nous étions à 2. C’était leur opinion, donc je ne pense pas que ça ait été un problème là-bas."

Szafnauer confirme aussi qu’à Bakou, ses pilotes n’avaient pas autant souffert du problème que la concurrence : "Je ne me souviens pas précisément, mais je ne pense pas que Bakou ait été si mauvais non plus. Ils ne se sont pas plaints après la course."

Szafnauer promet qu’Alpine n’empêchera aucune mesure de sécurité à ce sujet, bien qu’il souhaite que les décisions prises par la fédération soient justes pour tous les pilotes et toutes les équipes.

"Si la FIA détermine qu’il s’agit d’une question de sécurité, tant que le peloton reste égal et que certains membres de l’équipe ne l’utilisent pas comme une tactique de négociation pour obtenir un avantage concurrentiel, ça me convient."

"Nous ne nous opposerons jamais à quoi que ce soit pour des raisons de sécurité, mais comme je l’ai dit, pour nous ici, le marsouinage était de deux sur dix. C’est presque rien."

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos