Formule 1

Les patrons sont soulagés de voir Silverstone, un GP historique, rester au calendrier

Ils racontent leurs meilleurs souvenirs sur le tracé

Recherche

Par A. Combralier

14 juillet 2019 - 09:12
Les patrons sont soulagés de voir (...)

L’avenir de Silverstone était menacé, il est désormais assuré : le contrat du circuit a été prolongé de plusieurs années, a-t-on appris cette semaine. Cette annonce est un soulagement pour la plupart des directeurs d’écurie, qui gardent chacun de beaux souvenirs du mythique aérodrome, le lieu du premier Grand Prix de l’histoire.

« Nous apprécions toujours de revenir sur cette piste » confie Marcin Budkowski pour Renault, « en raison du public de Silverstone. C’est toujours à guichets fermés, et la foule est très connaisseuse, experte, elle apprécie la course auto mais la comprend aussi. Elle est toujours très, très, positive. La qualité du circuit, de la foule aussi, se détachent vraiment pour moi. »

« C’est un Grand Prix formidable, nous sommes très heureux d’y revenir pour au moins cinq autres années » se félicite aussi Zak Brown pour McLaren. « Si je devais choisir mon Grand Prix favori ici, ce serait celui de 1987, quand Nigel Mansell, dans la Williams, est revenu dans la course et a dépassé Piquet. C’était incroyable. »

Claire Williams se réjouit aussi que Silverstone soit bien ancré désormais dans le calendrier.

« Nous adorons tous venir ici. Le public est juste merveilleux. Je viens ici depuis 43 ans ! Je me rappelle y avoir été durant les heures de gloire de Williams. Nous avons eu tant de courses géniales ici. Celle de Nigel en 1992, avec l’invasion de la foule… tient une place spéciale dans mon cœur. Et sous mon mandat de directrice adjointe de Williams, je me rappelle que Valtteri Bottas et Felipe Massa avaient mené la course pendant quelques tours, devant les Mercedes, il y a quelques années. »

Du côté de Red Bull, Christian Horner salue lui aussi une nouvelle « formidable ».

Quelle serait sa course favorite à Silverstone ? Le directeur de Red Bull cite lui aussi le Grand Prix 1992, qu’il avait regardé à travers « un trou dans une barrière. »

« Je ne sais pas s’il est toujours là, c’était vers Copse. J’étais parvenu à aller dans la ligne des stands, et j’étais tombé nez à nez avec Ayrton Senna. Ce fut un moment incroyable pour moi, c’était l’un de mes héros. Et j’avais réussi à rentrer dans le garage de Claire, Dieu sait comment, et à entendre Nigel. Ils lui demandaient ce qui l’empêchait d’accélérer à Becketts… Je me rappelle, il avait répondu qu’il avait du mal à suivre la trajectoire, tant les F1 passaient vite ici ! »

Toyoharu Tanabe, le directeur technique de Honda, apprécie enfin lui aussi de se rendre à Silverstone, notamment parce que « notre usine est située à Milton Keynes, elle est très proche d’ici. Je suis donc très heureux de cette nouvelle. »

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less