Formule 1

Les patrons ont donné ’un accord de principe’ pour la 22e course

Reste à voter... si ce n’est déjà fait !

Recherche

Par Olivier Ferret

4 août 2019 - 13:54
Les patrons ont donné 'un accord de (...)

Pour pouvoir donner le feu vert à un 22e Grand Prix en 2020 (pour sauver le Grand Prix d’Espagne), le plan proposé par la FOM hier aux équipes, et qui sera soumis aux votes de ces dernières, devrait être adopté sans souci selon Mercedes.

Chase Carey a proposé de rester sur un quota de 3 moteurs même si la réglementation en prévoit normalement un 4e et de passer les essais privés hivernaux à 6 jours au lieu de 8 pour réduire le stress sur le personnel.

"Pour faire concis, nous avons tous donné notre accord de principe pour qu’il y ait une 22e course. Nous ne devons pas empêcher Liberty de faire son business, qui est de faire croitre la Formule 1," explique Toto Wolff.

"S’ils peuvent attirer des promoteurs, nous devons les soutenir et ne pas se bloquer sur les règlements juste à cause d’une course en plus. C’est le débat que nous avons eu : pas d’augmentation du quota de moteurs parce qu’on passerait de 21 à 22 courses."

"Evidemment une course en plus, c’est encore plus de fatigue. Donc nous voulons protéger notre personnel. Ce n’est presque plus gérable avec une seule équipe de course et de ce côté il faut des solutions."

Wolff n’indique pas si la réduction des essais privés hivernaux est suffisante selon lui pour accommoder cette 22e course. Et les équipes ont déjà posé une condition : il n’est pas question d’avoir 3 courses à la suite comme en 2018.

Reste maintenant aux équipes à approuver officiellement la tenue de cette 22e course afin que la FOM puisse finaliser le calendrier de l’an prochain. C’est d’ailleurs peut-être déjà fait suite à la réunion d’hier en Hongrie, mais on sait que Liberty Media aime finaliser ses plans en coulisses, sans s’étendre dans les médias...

FOM (Liberty Media)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less