Formule 1

Les incidents du Mugello étaient dignes de pilotes de F2 pour Hakkinen

Les pilotes de F1 pris au dépourvu

Recherche

Par Alexandre C.

15 septembre 2020 - 15:33
Les incidents du Mugello étaient (...)

Courir sur un nouveau tracé comporte bien son lot d’inconnues, et le Grand Prix de Toscane, au Mugello, l’a prouvé de manière éclatante, avec de nombreux incidents. Au premier départ, au deuxième, et surtout à la relance de la course, après la voiture de sécurité, les pilotes de F1 ont vécu un dimanche très animé, avec seulement 12 voitures à l’arrivée.

Mika Hakkinen a constaté les dégâts depuis son écran de télévision ; et sans blâmer personne, il rappelle que les pilotes de F1, tout aussi talentueux soient-ils, ont parfois du mal à appréhender un nouveau tracé.

« En regardant les accidents survenus au début du Grand Prix de Toscane, je pense que cela a montré que les pilotes ont encore beaucoup à apprendre lorsqu’ils visitent un nouveau circuit. Le Mugello a créé un défi unique, car il est très rapide mais aussi assez étroit. Avec un seul endroit pour dépasser sur le circuit, les pilotes essayaient de se positionner au mieux au départ avec trois ou quatre voitures se battant pour le même bout de piste. »

« Le premier accident était un incident de course normal, avec un trop grand nombre de voitures serrées les unes contre les autres et s’engageant dans le gauche-droite aux virages 2 et 3. Le second accident, qui a provoqué un drapeau rouge, était beaucoup plus dangereux, car les voitures étaient étroitement groupées, les pilotes essayant de deviner quand Valtteri Bottas allait accélérer après le redémarrage de la voiture de sécurité. Les voitures roulaient donc à des vitesses différentes et les pilotes n’étaient pas attentifs. »

« Les images des caméras embarquées ont montré à quel point il était difficile pour les pilotes de s’éviter. C’était le genre d’accident impliquant plusieurs voitures que nous avons l’habitude de voir dans les formules inférieures, pas en Formule 1, mais une fois de plus, les progrès en matière de sécurité ont fait leur travail. »

Malgré tous ces incidents, Mercedes a signé un nouveau doublé... avec Valtteri Bottas derrière Lewis Hamilton, une fois encore. Pourtant, le Finlandais avait pris l’avantage sur son coéquipier au premier départ.

Alors que Ross Brawn s’inquiète pour le mental de Bottas, Mika Hakkinen - qui a toujours soutenu son compatriote - demeure plus confiant.

« Valtteri Bottas a connu un week-end très solide, réalisant les meilleurs temps aux essais libres et n’étant battu en pole position que par 0,059s. Il a également fait un fantastique départ pour devancer Lewis dans le premier tour, mais lorsque la course a été sous drapeau rouge, il a été frustré de perdre sa première place au restart. Il y a de très petites différences entre faire un bon départ et un excellent départ, et bien que Valtteri soit frustré par le premier arrêt de la Safety Car et par le drapeau rouge, il a poussé Lewis très fort ce week-end. Quel que soit le résultat, les pilotes Mercedes font de leur équipe la plus forte de la F1. »

Invité sur son premier podium en F1, Alexander Albon lui gardera de bien meilleurs souvenirs du Mugello. Mika Hakkinen salue la prestation du Thaïlandais, tout en l’encourageant à se rapprocher de son coéquipier Max Verstappen en performance pure, comme a réussi à le faire Valtteri Bottas avec Lewis Hamilton.

« La troisième place d’Alex Albon est importante pour lui et pour l’équipe. Les Red Bull Hondas sont rapides, mais l’équipe a trop souvent compté sur un seul pilote - Max Verstappen - pour mener le combat contre Mercedes. C’est pourquoi je dis que Lewis et Valtteri font un si bon travail pour Mercedes, et le résultat d’Alex lui donnera un coup de pouce après avoir souffert pendant les premières courses. Si Red Bull peut aider Alex à soutenir Max plus régulièrement, ils pourraient encore donner quelques problèmes à Mercedes. »

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less