Formule 1

Les équipes indépendantes en F1 assurent voter ’selon leur propre intérêt’

Un nouveau tacle à l’idée de votes secrets émise par McLaren

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 mai 2021 - 12:56
Les équipes indépendantes en F1 (...)

Récemment, Zak Brown a expliqué qu’il aimerait que les votes des équipes se fassent de manière anonyme, sans que des alliances puissent être faites entre les clients d’un motoriste et une équipe d’usine.

La question a été posée à Barcelone pour savoir si cette idée avait un intérêt, et comment les patrons des équipes votent généralement lorsque ça leur est demandé.

"Je pense que nous votons toujours pour ce qui est le mieux pour Haas F1" a répondu Günther Steiner. "Évidemment, quand cela va dans le sens de Ferrari, voter avec eux nous aide. Mais nous ne sommes pas sous pression de leur part comme certains peuvent le suggérer."

"Bien sûr, nous parlons avec Ferrari tout le temps, nous travaillons avec eux, mais nous ne sommes pas obligés de faire ce qu’ils disent. Je pense que pour nous, la plupart du temps, il est bénéfique de voter avec Ferrari, pour des raisons évidentes, mais ce n’est pas toujours comme ça."

"Nous sommes toujours libres de faire ce que nous voulons, mais nous faisons ce qu’il y a de mieux pour Haas F1. Il s’avère que la plupart du temps, nous allons dans le même sens que Ferrari. C’est notre vision des choses."

Interrogés à ce sujet, Otmar Szafnauer et Franz Tost ont répondu qu’ils votaient eux aussi uniquement pour les intérêts de l’équipe qu’ils dirigent, c’est-à-dire respectivement Aston Martin F1 et AlphaTauri.

Frédéric Vasseur a apporté une nuance à cela, expliquant qu’Alfa Romeo votait plus dans son propre intérêt sur les questions concernant le châssis : "Pour ce qui est du moteur, il est clair que nous sommes alignés sur notre fournisseur."

"Pour le châssis et toutes les autres décisions concernant le châssis ou les règlements sportifs, nous avons tous notre propre approche et très souvent nous ne sommes pas alignés avec notre fournisseur moteur."

Une vision des choses similaire à celle de Simon Roberts chez Williams F1 : "Oui c’est pareil. Du côté moteur, nous soutenons Mercedes, mais nous regardons nos propres intérêts avant tout sur tous les autres sujets."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less